Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 23:28
Cette fois ci c'est qui qui s'y colle pour lui envoyer un bouquet de fleur ?
No comment

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 12:12





Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans blog politique : Sarkozy
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 10:04
Petite ballade dans l'arrière pays niçois avec deux superbe village : St Paul de Vence et Eze Village. J'en ai profité pour faire un saut à Monaco mais plus je découvre ce petit pays moins j'aime ces immeuble sans âme, cette atmosphère de tape à l'oeil donc je vous epargne des clichés du fameux rocher.

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Voyages
commenter cet article
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 16:43
Petite virée à la neige à Valberg, petit station familiale à 1h30 de Nice où ce week end il y avait entre 170 et 220 cm de neige.



Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Voyages
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 22:26
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Voyages
commenter cet article
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 14:09

J'embarque ce jour pour Nice pour une semaine de repos bien mérité.

Et en plus, je pourrai pour la première fois assité au plus vieux carnaval d'Europe né en 1873. En effet, j'avais été frustré lors de mes précédents saut à Nice de louper d'une semaine ou de quelques jours cet évênement dont on m'a vanté la bonne humeur.

J'en profiterai surement pour faire un saut à la neige...

Promis, je vous enverrai des photos...
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Voyages
commenter cet article
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 15:57
Ca faisait un bout de temps que je ne vous avais pas mis une vidéo de notre président Sarkozy en ligne. Celle ci je l'ai découvert en parcourant le blog de le panoptique.

Je l'ai trouvé interressante, à vous de juger...



Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans blog politique : Sarkozy
commenter cet article
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 13:24

Le 9 février 2009

Lors de ses vœux aux personnels de santé, le 9 janvier, à Strasbourg, le chef de l’Etat a répété que les problèmes de l’hôpital ne tenaient pas aux moyens mais à une mauvaise organisation. Pourtant, en période hivernale notamment, le manque de lits est flagrant et les personnels hospitaliers, en sous-effectif, ont dumal à faire face. Pour Patrick Pelloux,médecin urgentiste et président de l’Amuf (association des médecins urgentistes de France), la droite privatise et détruit la notion d’hôpital public.


Quel est l’état des hôpitaux de France aujourd’hui ?

On peut être positif et considérer que les hôpitaux cherchent à avoir un accueil social le plus abouti possible, en mettant en place des Samu sociaux par exemple.
Mais le constat général est catastrophique. Le déficit de l’hôpital public dépasse le milliard d’euros. Pourtant les divers plans mis en oeuvre depuis 2002 visaient la fin des déficits. Il s’agissait notamment des fameuses recettes du professeur ministre Mattei. Tout ça est un échec. La notion d’hôpital- entreprise a, par ailleurs, cassé considérablement le rythme de décision collégiale et de démocratie sociale dans les hôpitaux, non seulement avec la tarification à l’activité mais aussi avec la naissance de pôles hospitaliers et la nouvelle gouvernance. Et surtout une pléthore d’administratifs et de technostructures sont mises en place sans qu’on en voit l’utilité. Un département d’étude de veille sur les urgences a ainsi été créé à la direction générale de la santé, il y a deux ans. Il ne sert strictement à rien. Il ne verrait même pas une épidémie de choléra ! Martine Aubry et Bernard Kouchner avaient créé l’institut national de veille sanitaire. Il faut le faire vivre, lui donner des prérogatives, lui permettre d’avoir autorité sur les hôpitaux pour exiger de laisser des lits ouverts lorsqu’il y a une épidémie de grippe. C’est ça la modernité.

Comment expliquer le manque de places dans les hôpitaux, en partie à l’origine de la récente série de drames ?

Ce n’est pas la première fois que ça arrive malheureusement. D’abord beaucoup d’hôpitaux ont des contrats de retour à l’équilibre avec des restrictions de budget telles qu’ils doivent se passer de personnel soignant. Pour la première fois de l’histoire de l’hôpital, le plan Bachelot prévoit le licenciement de 20 000 personnes dans les établissements publics de santé. Au CHU de Nantes, du Havre ou de Nancy, des bureaux de reclassement ont été ouverts. Alors qu’on constate un manque de personnel, on lui demande de s’en aller. Cet hiver, c’est la canicule à l’envers. La pénurie qui existe pour les lits est absolument délirante.

Les personnels accumulent donc les heures supplémentaires…

Oui, et non payées. Car, n’en déplaise au Président, le plan d’application qui devait être mis en oeuvre dans le cadre de l’instauration des 35h pour payer les heures supplémentaires a tout simplement été abandonné. Après, c’est facile de mettre sur le dos des 35 heures tous les problèmes de l’hôpital. Le progrès social n’est pas l’ennemi de l’organisation et de la modernisation des hôpitaux. Il faut simplement donner les moyens au progrès social. Le pouvoir actuel peut bien avoir un discours dégoulinant de compassion en disant que les infirmières sont formidables et les médecins très beaux. Mais à côté de ça, il ne paye pas ce qu’il leur doit. La modernité serait de reconnaître le temps de travail en heures des personnels de l’hôpital et de le payer. À l’heure actuelle, l’État ne l’entend pas de cette oreille. Je connais un ambulancier qui cumule plus de 1000 heures supplémentaires non payées. Et quand il demande à être rémunéré, on lui répond qu’il n’y a pas de budget. Il a donc proposé de prendre tous ses jours en repos. On lui a rétorqué que c’était impossible étant donné le manque de personnel.

Sarkozy estime qu’il ne s’agit pas d’un manque de moyens mais d’un problème d’organisation et d’efficacité…

C’est un écran de fumée.Tout le monde peut être d’accord avec ce discours. Mais l’application ? Zéro. Rien. On a fermé 100 000 lits d’hospitalisation au cours des dix dernières années. Le budget des hôpitaux s’écroule. On a des plans de licenciement. Jamais, au contraire, on a autant réorganisé. En regroupant des structures. En fermant des maternités et des services de psychiatrie. Est-ce que ça a amélioré les choses ? Non. Au final, le système hospitalier est totalement désorganisé. Au classement européen EHCI des hôpitaux, nous arrivons en dixième position. En 2007, nous occupions la première place.
La dégradation est indéniable. Le personnel hospitalier, les médecins en première ligne, passent aujourd’hui leur temps au téléphone à trouver des places pour les malades au lieu de les soigner. C’est intolérable.On nous parle de performance économique. Mais la rentabilité appliquée à l’hôpital est contradictoire avec l’idée même de service public de la santé. On ne calcule pas nos actes, on soigne des êtres humains !

Pourtant, le Président a précisé que 23 milliards d’euros supplémentaires avaient été accordés à l’hôpital entre 1998 et 2008…

Ce n’est pas aussi simple. Le déficit s’est creusé entre 1998 et 2008 notamment à cause de l’augmentation du nombre de personnes âgées en France. Entre ces dates, il y a également eu la canicule. Et les différents plans de « modernisation » mis en place ont eu un coût. Notamment le plan hôpital 2006- 2007 qui a instauré la notion d’hôpital entreprise. De soi-disant réinvestissements pour construire de nouveaux bâtiments étaient prévus. Mais le fonctionnement en auto-financement des établissements hospitaliers les a endettés. Ainsi pour occuper ces nouveaux bâtiments, les hôpitaux et l’État devront les louer à des prix prohibitifs aux gros consortiums de bâtiment public. C’est ridicule.

Un nouveau projet de loi baptisé Hôpital Santé Patients Territoires (HSPT) sera discuté le mois prochain au Parlement. Il est censé réorganiser les établissements hospitaliers et les adapter aux exigences du XXIe siècle. Qu’en pensez-vous ?

Ce projet de loi ne servira à rien. Il est empreint du même néo-libéralisme que défendait Margaret Thatcher dans les années 1980 : en réalité,on veut privatiser le plus possible l’hôpital, donner un maximum d’avantages aux grandes multinationales de la santé. C’est enlever la démocratie en supprimant les conseils d’administration dont les maires occupaient la présidence. C’est mettre fin à toute notion de proximité. Ce plan n’est ni pour l’hôpital ni pour les patients. Il va démanteler les territoires.
Mettre en oeuvre un directoire en remplaçant les maires à la présidence des conseils d’administration par des dirigeants formés dans le privé ne va rien améliorer. Certains maires étaient des incapables, d’autres étaient bons. Comme il y a des ministres de la santé incapables et d’autres qui entreprennent de vrais changements.
L’Etat fait preuve d’une certaine perversion car il passe son temps à dire qu’il veut renforcer le service public en utilisant des termes comme « efficacité ». Le plan de communication est excellent. Mais dans les faits, il tue le service public à l’hôpital.

Quelles sont alors les mesures à mettre en oeuvre pour améliorer l’offre et la qualité de soins pour tous à l’hôpital ?

Reprendre l’idée d’une taxe Tobin sur le grand capital et les mouvements boursiers en l’appliquant aux profits réalisés par les grandes industries pharmaceutiques. C’est la sécurité sociale qui fait leur richesse. C’est elle qui donne de l’argent aux grands groupes des maisons de retraite, comme Korian. Ils s’enrichissent et envoient ensuite leurs dividendes aux actionnaires, via les fonds de pension. Ce serait un moyen d’accroître le financement de l’hôpital public. Une mesure de justice sociale en somme.

De plus, à l’origine, dans les statuts de la sécurité sociale, on ne pouvait pas faire du profit sur la maladie des êtres humains. Il y avait une modernité que l’on n’a plus. Le discours du Président n’évoque pas du tout ces questions. Quant à une meilleure organisation, personne n’en demande moins. Mais encore faut-il que les suppressions de postes ne viennent pas empêcher nos hôpitaux de prendre en charge les patients.

Propos recueillis par Fanny Costes

Site du PS


Voir aussi les remèses de la gauche pour l'hopital

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 13:30

Samedi, j'étais à Logonna Daoulas pour la journée des secrétaires et trésoriers des section PS du finistère. Un cadre très agréable entre mer et bois pour une journée de travail interressante.

Tour à tour les nouveaux secrétaires fédéraux nous ont présenté leurs projets et feuilles de route pour les trois ans à venir et ont échangé avec les secretaires de section sur leurs attentes, leurs difficultés, leurs propositions.

L'après midi fut consacrée quant à elle aux prochaines élections européenne avec un état des lieux de l'opinion, un historique des précédentes campagnes et un propos de Bernard Poignant résumant le contexte et le manifesto (Base du programme de l'ensemble des parti socialistes et socio-démocrates européens). S'en est suivi un débat assez riche et animé.

Une belle journée de travail !

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 13:16

Membre du CA de la scène nationale, j'ai rencontrer jeudi soir lors d'une réunion de présentation au Ca de la nouvelle direction, Franck Becker et Benjamin Lazar. Ce duo prend la suite de Michel Rostain à la direction du Théâtre de Cornouaille.

La première impression a été très bonne pour ce duo. Tout en s'inscrivant dans la continuité sur l'exigence de qualité ,qui a fait le renom du Théâtre de Cornouaille, ils nous ont exposé une multitude de projets qui nous a mis en appétit avec la ferme intention de "faire sortir la culture es murs" et d'établir des pont entre les arts et univers (musique et BD, Chants et Design...)

En attendant de voir les premieres concrétisations surement lors de la saison 2010, je vous propose deux petites vidéos vous permettant de découvrir ou redécouvrir l'univers artistique de Benjamin Lazar.




Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article