Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 23:22
Meeting de François Hollande à Brest!!!

Je rassure tout de suite mes camarades et je vais immédiatement décevoir les hyènes qui attendent les médisances sur la campagne, non ce n'est pas le meeting qui était raté, c'est moi qui est loupé le meeting de François Hollande à cause d'une minable pièce de voiture d'à peine 2 euros qui m'a collé en rade sur le bord de la voie express, résultat dépannage (pas à 2€ celui là) et tout le toutim...

Bon, me voila chez moi devant mots croisés...

Un post pour ne rien dire mais ça fait du bien de se défouler!
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans pinkelephant
commenter cet article
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 23:29
Débat, tractages et organisation

Ce fût à nouveau un week-end riche en militantisme.

Samedi matin, avec Marc et Dominique, nous avons parcouru la circonscription au vu de l'organisation du rallye "Tous Ségo" qui aura lieu le 15 avril, qui nous a fait découvrir quelques chemins escarpés à la recherche d'hypothétiques menhirs que nous n'avons toujours pas trouvé.

Samedi après midi avec Géraud, c'était tractage au centre ville. L'accueil est différent des marchés: beaucoup plus cool, et une population plus jeune. Autant la distribution de tract est aisée et nous accusons très peu de refus, autant les gens s'arrêtent beaucoup moins pour discuter ou donner leurs avis à part quelques gestes d'encouragement.

Samedi soir, débat du changement aux Halles de Quimper sur le thème de la lutte contre les inégalités et plus particulièrement autour de la proposition 87 du pacte présidentiel "Garantir l'égalité des droits pour les couples du même sexe". Animé par des représentants D'HES (Gilles BON-MAURY et Vincent LOISEAU) et de Dominique Le Gwen et en présence de Jean Jacques Urvoas, le débat a porté sur pas mal de questions liées aux engagements de Ségolène Royal sur l'ouverture du mariage aux couples de même sexe et  de l'adoption. Il y a été souligné le fait qu'il ne s'agit en aucun cas d'une réponse communautaire mais bien  d'un engagement à l'égalité de droits pour tous quelque soit sa sexualité  ou son identité de genre. (voir article sur le site d'HES). La soirée s'est ensuite prolongée autour d'un verre et d'un repas...


Dimanche matin, réveil difficile (1 heure en moins ça compte lol) et direction le marché du Braden pour un tractage. La présence du PS est massive, l'UDF, l'UMP,Le PCF et les Bovéiste sont aussi là mais en nombre restreint. Marcelle Ramonet, actuelle député (UMP), se sent même un peu gênée d' "être ainsi cernée par la gauche". L'accueil  est comme d'habitude favorable dans ce quartier et on sent les gens plus réceptifs à nos argument en grande partie parce que nous y sommes présents toute l'année et pas seulement lors des périodes électorales. Les propositions de Ségolène Royal sont de plus en plus entendues. Gardons le cap et "Plus juste, la France sera plus forte".

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 22:32
"Voteriez-vous pour moi même si j'en ai rien à cirer du sida ?"

Il y a quelque jours, je vous ai mis le compte rendu de la rencontre de Ségolène Royal avec les principales organisations de luttes contre le SIDA (voir article).
Je vous joins ce jour intégralement le communiqué de AIDES sur la position de Nicolas Sarkozy

"Voteriez-vous pour moi même si j'en ai rien à cirer du sida ?"

Nicolas Sarkozy est le seul des candidats sollicités par AIDES, principal acteur associatif de la lutte contre le sida, à n’avoir ni répondu à nos revendications ni accepté de nous rencontrer.

Le 31 janvier, Christian Saout, président de AIDES, faisait parvenir un courrier à Nicolas Sarkozy où il l’invitait à agir « pour que le thème de la lutte contre le sida ne soit pas absent de la campagne présidentielle ».

Dans cette lettre, Christian Saout sollicitait un rendez-vous avec Nicolas Sarkozy afin d’ « échanger sur l’épidémie de sida et les moyens à mettre en œuvre pour la faire reculer ». Il lui proposait par ailleurs de se prononcer « le plus rapidement sur nos propositions ».

Depuis début février, par mail et par téléphone, AIDES a cherché de nombreuses fois à entrer en contact avec l’équipe de campagne du candidat de l’UMP. Mi-février, après avoir été baladé de postes téléphoniques en postes téléphoniques, un membre de AIDES obtenait enfin une réponse : « c’est en cours de traitement ». C’était un petit pas pour la lutte contre le sida, mais un pas de géant pour celui qui cherchait depuis des jours à ce que quelqu’un de l’UMP veuille bien lui parler.

Depuis un mois, rien de nouveau, si ce n’est un mail laconique d’un membre de l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy, en date du 5 mars : « Nous avons bien reçu votre campagne et vous devez savoir tout l'intérêt que  nous portons à la lutte contre les discriminations. Bien cordialement. »
Ce message était une réponse à celui que AIDES avait envoyé avec le visuel de Nicolas Sarkozy : « voteriez-vous pour moi si j’étais séropositif ? »

Avoir enfin un message de l’UMP nous a redonné espoir, et nous en avons profité pour faire parvenir à ce collaborateur une copie de la lettre envoyée le 31 janvier et l’ensemble de nos revendications.

Deux semaines plus tard, Nicolas Sarkozy et son équipe n’ont toujours pas eu le temps de nous écrire. A ce stade, un simple message, du genre « Nicolas Sarkozy est très occupé. Nous vous contacterons prochainement » nous aurait presque suffit.
Il faut donc bien se rendre à l’évidence, Nicolas Sarkozy n’en a rien à cirer des séropositives et des séropositifs.

Nicolas Sarkozy est le seul des candidats sollicités par AIDES, principal acteur associatif de la lutte contre le sida, à n’avoir ni répondu à nos revendications ni accepté de nous rencontrer.

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans blog politique : Sarkozy
commenter cet article
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 22:21
Une vidéo trouvée sur le site Sarkostique

On dirait que le texte de cette chanson (vieille de 10 ans et oui on ne rajeunit pas) a été écrit pour lui:

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans blog politique : Sarkozy
commenter cet article
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 08:09
Brest, Penfeld, le 26 mars à 20h

François Hollande sera à Penfeld (Brest), lundi 26 mars à 20h pour animer un meeting sur le pacte présidentiel et pour soutenir les 8 candidats aux législatives du Finistère.

Petite vidéo proposée par l'Albatros et JYC:


Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quelques réflexions
commenter cet article
21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 12:32
Débat du changement à Quimper le 24 mars
sur les luttes contre les discriminations

 
En présende de Nicolas Morvan, conseiller régional et Jean Jacques Urvoas, premier secrétaire fédéral du PS et candidat au législative sur la première circonscription du finistère, Gilles Bon Maury, trésorier d'Homosexualité et Socialisme animera une réunion publique du changement sur le thème des luttes contre les discriminations samedi 24 mars à 20h aux Halles de Quimper.

 
 
 
1-Garantir l'égalité des droits pour les couples du même sexe:

Enjeux

 C’est la gauche qui a porté depuis 1981 les aspirations en faveur de l’égalité des droits et la lutte contre les discriminations (dépénalisation de l’homosexualité, lutte contre l’homophobie, PACS…).

• La droite s’est systématiquement opposée à ces avancées. Nicolas Sarkozy ne propose aujourd’hui que la création d’un contrat d’union civile d’inspiration  communautariste, car réservé aux couples de même sexe, pour mieux s’opposer à l’ouverture du mariage pour ces couples.

• L’ouverture du mariage aux couples de même sexe et l’homoparentalité correspondent à un objectif d’égalité des droits qui révèle une évolution de notre société. De nombreux couples homosexuels construisent leur vie ensemble, parfois avec des enfants, et ne peuvent bénéficier du cadre protecteur du mariage.


 Ce que propose Ségolène Royal

 
  Une lutte renforcée contre les discriminations :l’ensemble des acteurs de la communauté éducative sera mobilisée, et les corps intermédiaires seront invités à s’emparer de ce combat (notamment par le dialogue social).

Une amélioration du PACS sur la fiscalité, les successions, et en direction des couples binationaux.

L’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Ainsi, tous les couples pourront choisir librement leur façon de vivre : mariage, PACS, concubinage.

  Réformer les conditions d’exercice de la parentalité afin de faciliter la délégation  d’autorité parentale et de permettre à tous les couples d’adopter.

 

  2-Renforcer les moyens de la haute autorité de lutte contre les discriminations HALDE:

Enjeux

 

Après avoir apporté les modifications législatives nécessaires à la lutte contre l’ensemble des discriminations, violences et propos haineux, l’enjeu est maintenant de mettre en place une politique éducative pour faire évoluer les mentalités et les consciences.

• Si la création de la HALDE doit être saluée, la loi votée par la droite est restée en-deçà des objectifs assignés : les associations sont maintenues dans un rôle purement consultatif, les discriminations à raison de l’identité de genre ne sont pas portées dans les missions de la HALDE, et l’aménagement de la charge de la preuve reste plus restrictive que la réglementation européenne.

  Ce que propose Ségolène Royal


 ■ Placer sur un pied d’égalité la lutte contre toutes les formes de discriminations. Rien ne justifie qu’une forme d’exclusion soit plus acceptable qu’une autre. Les moyens juridiques donnés tant à la HALDE qu’aux victimes pour lutter contre ces discriminations seront égalisés.

Donner à la HALDE des moyens à la hauteur de l’enjeu. Des moyens humains et financiers doivent permettre à la HALDE d’entreprendre des campagnes éducatives et de généraliser les pratiques de testing dans l’ensemble de la société. La charge de la preuve des discriminations sera aménagée pour mieux protéger les victimes.

 

3-Faire respecter l'égalité Homme/Femme notamment au travail

Enjeux

• Tout doit être fait pour lutter contre les discriminations qui, dans le monde du travail, frappent les femmes, majoritairement assignées aux bas salaires et au temps partiel non choisi. 80 % des salariés qui gagnent aujourd’hui moins de 800 euros par mois sont des femmes, et 80 % du temps partiel contraint frappe les femmes.

• L’égalité des salaires et des carrières piétine. Les femmes demeurent sousemployées, sous-payées et sur-précarisées. 80% des travailleurs pauvres sont des femmes et elles forment la majorité des allocataires du RMI. Cette situation ne peut plus durer.

Ce que propose Ségolène Royal

  La loi du 9 mai 2001 est contraignante et devrait en théorie permettre d’atteindre l'objectif de l’égalité salariale entre les hommes et les femmes. Mais elle est insuffisamment appliquée. Seulement un tiers des entreprises ont entamé des négociations sur ce sujet. Les difficultés découlent d’un manque avéré de volonté politique.

Deux directions seront privilégiées : 
– l’élaboration d’une charte pour l’égalité d’accès et l’égalité de traitement, ouverte à l’adhésion des entreprises et des services publics ;

– un engagement fort de l’Etat pour une promotion égale des hommes et des femmes dans les emplois à responsabilité. 

 

 

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quelques réflexions
commenter cet article
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 23:01
Dur, émouvant: une claque

Ce soir, j'ai regardé Shooting Dogs sur Canal +. Un film sur le génocide rwandais et surtout sur la fuite en avant des occidentaux et notamment de l'ONU.

Mes premiers pas dans l'engagement politique ont  fait suite à  la guerre qui a enflammé l'ex Yougoslavie. Choqué par les images de camps de concentration à la fin du XXème siècle, la révolte profonde qui s'était réveillé en moi m'avait convaincu que pour changer les choses, il était nécessaire de s'engager. J'ai rencontré par la suite des survivants de Sarajevo avec qui j'ai eu l'honneur de jouer une pièce engagée de théâtre. Ils étaient bosniaques, serbes, croates et avait décidé de ne pas céder aux communautarismes et que ensemble, ils serait plus forts. Belle leçon de courage et d'engagement.

Shooting Dogs m'a montré que ma révolte interne n'est pas du tout éteinte. Au delà de l'émotion, du dégoût, de la rage, ma conviction que l'on peut aider le monde à changer reste intacte. Et cela passe par la lutte contre toute forme de communautarisme, de rejet de l'autre, de stigmatisation de population. Cela nécessite aussi une riposte à tous ceux qui instrumentalisent les peurs, les angoisses.

Aussi, ne pourrais je jamais rejoindre ou accepter certains propos, car c'est les graines qui nourrissent ce qui peut devenir plus tard de la haine incontrôlable, inhumaine et irréversible.

Shooting Dogs, un film à voir absolument!

L'histoire: Rwanda, le 6 avril 1994...

L'assassinat du président Habyarimana marque le début du génocide: une épuration ethnique orchestrée par des milices totalement instrumentalisées par quelques politiciens. Les forces armées de chaque Nation en présence reçoivent pour seule mission l'évacuation des ressortissants de leur pays. L'ONU est contraint de rester en spectateur passif de décapitations massives à coup de machettes, haches...

Un prêtre catholique anglais et un jeune enseignant coopérant se retrouvent dans le chaos des premières heures de ce massacre. Totalement impuissants, incapables de juguler la haine, ils sont confrontés à leur propre limite : mourir en restant ou vivre en fuyant le pays.
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Coup de coeur
commenter cet article
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 23:42
La campagne sur le terrain

Comme chaque week end depuis quelques semaines, j'ai retrouvé plusieurs camarades pour diffuser le pacte présidentiel sur les marchés quimpérois. Cette semaine nous avons insisté sur les 7 pilliers du pacte présidentiel.

Nous n'étions pas les seuls sur le terrain, fait rare et à souligner: des militants UMP tractaient eux aussi, ils sentent que la campagne ne prend pas la tournure qu'ils espéraient. Et ceci est fortement ressenti sur le terrain, l'UMP sur les marchés, au contact réel des citoyens et non pas des sondages se heurte plus que d'autres au rejet et à la défiance de la population.

De notre coté, l'accueil se fait de semaine en semaine plus chaleureux, les échanges plus productifs. On discute de plus en plus des propositions: la démocratie participative, la réforme des institutions et l'urgence social tiennent le haut du pavé des thèmes de discussion. On accuse bien quelques refus violents comme dans toute campagne mais en nombre très limités.

Quant à la curiosité vers le candidat du centre droit, après l'engouement connu il y a quelques semaines à la suite de l'abattage médiatique des sondages, elle laisse peu à peu place à des réactions dubitatives. La révision des lois Falloux ne semble pas avoir été complètement oubliée, ni la participation de son mouvement à toutes les majorités de droite des précédents gouvernements. De plus, il semble que les citoyens n'arrivent pas à voir concrètement les propositions de Bayrou. Pour cause...

Enfin, le plus préoccupant est que le vote Le Pen ne semble pas reculer contrairement à ce qu'annoncent les sondages. Est ce que les sympathisants frontiste n'ont plus honte de revendiquer leurs appointances avec le parti d'extrême droite? ou la progression des idées nauséabondes de Le Pen sont en train de gagner du terrain attisés par les clin d'oeil de Sarkozy?

La mobilisation ne doit de toute façon pas mollir, parce seule Ségolène est en capacité de permettre une politique plus juste pour une France plus forte.
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 23:33
Ségolène Royal s'adresse aux élus

Dimanche 18 mars, Ségolène Royal s'est adressée aux élus républicains à la porte de Versailles. Voici la vidéo de son discours.

Cette République nouvelle nous la réussirons. Elle sera ancrée sur ses traditions mais en même temps tournée vers le futur. Alors à ce moment-là, oui ce sera notre VIe République.


Bonne écoute !!!



Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 23:26

"Quand on est la gauche, le choix est simple, on vote pour Ségolène Royal", plaide DSK

 

Un article du "Nouvels Obs" que je vous livre tel quel:

 

"Nous pouvons gagner et nous allons gagner!" Accusant le "candidat sortant" Nicolas Sarkozy de provoquer l'"inquiétude" et François Bayrou d'être une "illusion", Dominique Strauss-Kahn a invité dimanche la gauche à se "mobiliser" derrière la candidate du PS car "quand on est la gauche, le choix est simple, on vote pour Ségolène Royal".

"Pour gagner, il faut que Ségolène Royal soit elle-même. Elle a dit qu'elle se libérait des archaïsmes, des pesanteurs, c'est bien, c'est ce qui fait sa force", mais "il faut aussi que nous nous mobilisions", a invité DSK devant près de 4.000 élus socialistes lors d'une réunion baptisée "le printemps de la République" porte de Versailles à Paris. "Quand on est la gauche, le choix est simple, on vote pour Ségolène Royal", a plaidé son ancien rival dans la primaire au PS, appelant "tout le peuple de gauche à se rassembler, sans états d'âme, sans tergiversations" et en "jetant toute rancune à la rivière".

"Nous cherchons les sortants, mais ils vont trouver la sortie", a pour sa part ironisé François Hollande. Nicolas Sarkozy "est parti de Jaurès et il court après Le Pen", a-t-il raillé. Quant à François Bayrou, "c'est le faux changement", a dit le premier secrétaire du PS, rappelant que le candidat UDF a été ministre sous Edouard Balladur et Alain Juppé, et "a mis un million et demi de personnes dans la rue" quand il était ministre de l'Education. "Il a été formé par Jean Lecanuet", "il a servi Giscard", "oui je le reconnais, il est neuf, aussi neuf que la République", a-t-il ironisé.

Pour sa part, DSK s'en est longuement pris à Nicolas Sarkozy, "porteur d'une inquiétude de plus en plus grande", "responsable d'un bilan désastreux et porteur d'un projet dangereux". "C'est le candidat sortant, c'est le candidat de l'UMP". Son "projet, c'est le bilan en pire", a averti DSK.

Détaillant les propositions du candidat UMP, DSK a montré du doigt un programme de "la démagogie", "de l'injustice" et "du capital". "Il nous dit à la fois il faut baisser la dette et il faut baisser les prélèvements obligatoires", a-t-il dénoncé, "c'est impossible". Il veut "renforcer le bouclier fiscal" et créer une franchise sur les frais de santé, "c'est le programme de l'injustice", a-t-il poursuivi. Il veut "revenir sur les droits des travailleurs" et "sur le droit de grève", "ce n'est pas le programme du travail, c'est le programme du capital".

Dominique Strauss-Kahn a notamment dénoncé "l'ignominie" qui consisterait à créer un ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale", déclenchant des sifflets dans la salle. "Ce n'est pas le programme de l'identité nationale, c'est le programme de l'indignité nationale", a-t-il pesté.

Il s'en est ensuite pris à François Bayrou qui, "dans cette campagne n'est qu'une posture". "Ségolène Royal a cent propositions, François Bayrou est sans propositions", a-t-il raillé, le présentant comme une "illusion".

"Nous allons gagner, rien n'est acquis, tout est possible. Quelque chose est en train de changer, de plus en plus chaque jour il apparaît que François Bayrou est une illusion, que Nicolas Sarkozy est une inquiétude et que Ségolène Royal porte le changement", a conclu DSK. AP

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans blog politique : DSK
commenter cet article