Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 16:07
Merci à jyc, eddy et Alain pour les photos

   
     
     
     
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 21:53

Apres une rencontre la semaine dernière avec des responsables de la gauche quimpéroise,  voici la déclaration unitaire que tous les partis de gauche quimpérois ont signés ensemble:

 

Déclaration unitaire : la gauche quimpéroise Alternatifs, NPA, PCF, PRG, PS, UDB appelle à soutenir les mobilisations en cours et la journée de lutte du 19 mars.


Depuis l’imposante journée de grève interprofessionnelle et de manifestations du 29 janvier, la mobilisation sociale se poursuit avec force. La grève reconductible dans les universités, les actions dans les hôpitaux,  la grève générale en Guadeloupe et son extension à la Martinique et à la Réunion en témoignent.

Aucune réponse concrète n’est apportée par le gouvernement. Nicolas Sarkozy   maintient le cap de sa politique économique et sociale..

Ce qui est concret en revanche, c'est un nouvel apport de six milliards d'euros aux deux grands groupes de l'automobile, PSA et Renault, aussitôt suivi d'une nouvelle annonce de suppressions d'emplois massives par PSA et par Renault. C'est le projet de suppression de la taxe professionnelle, nouveau cadeau de 20 milliards d'euros aux patrons, désastreux notamment pour les collectivités locales et l'investissement public important qu'elles assument. C'est l'inverse de ce qu'il faudrait faire.

Ce qui est concret aussi, c’est la mauvaise volonté du gouvernement à répondre positivement aux revendications des antillais et des habitants de La Réunion, mais il faut noter que la lutte et les fortes mobilisations aux Antilles ont permis des avancées significatives, en particulier sur l’augmentation des salaires

 

Ce qui est concret toujours, c'est le refus de toute vision transformatrice prenant en compte la dimension écologique de la crise, la nécessité d'un autre type de production, économe en énergie, soucieuse de la planète et de ses ressources, attentive à la diminution des empreintes écologiques de toute activité humaine.

Ce qui est concret enfin, c’est le refus, malgré l’opposition quasi unanime de la communauté universitaire, de retirer le décret Pécresse sur le statut des enseignants-chercheurs, de retirer le dispositif de réforme de la formation et du recrutement des enseignants du 1er et du 2nd degrés; c'est le refus de l’annulation des suppressions d'emplois inscrites au budget 2009 et du démantèlement des organismes publics de recherche; c’est le refus de retirer la loi Bachelot qui met à mal l’hospitalisation publique.

Devant toutes ces fins de non recevoir du gouvernement, développer la mobilisation est plus nécessaire que jamais.

Les huit organisations syndicales qui avaient pris l'initiative de la mobilisation du 29 janvier ont unanimement constaté que le président de la république n’avait pas apporté les réponses attendues aux exigences exprimées par cette mobilisation.  Elles continuent d'exiger la prise en compte de la plate-forme syndicale unitaire et ont décidé  une nouvelle journée d'action interprofessionnelle pour le 19 mars « pour maintenir la pression dans l'unité d'action ».

Les partis et organisations de gauche signataires appellent au développement de l'action et au plein succès de la journée du 19 mars. La mobilisation sociale, syndicale et politique doit se poursuivre pour exiger d'autres choix s'opposant aux licenciements et aux suppressions d'emplois dans la fonction publique, développant une autre politique des salaires et du pouvoir d'achat, assurant la promotion des services publics et la réorientation du crédit.

Il s'agit tout à la fois, de répondre aux besoins sociaux et de favoriser un nouveau type de développement.

Signataires : Les Alternatifs, le NPA, le PCF, le PRG, le PS, l’UDB.

 

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 11:46






Sidaction
envoyé par sabotage
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Actualités
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 15:56

Hier, soirée vote à la section de Quimper, en plus de la validation de la liste des candidats socialistes pour la région ouest et du texte d'orientation "donner une nouvelle direction à l'Europe", les militants de la section de Quimper (et de toute la première circonscription du finistère) ont élu Bruno Grall au poste de délégué de la première circonscription.

Cette fonction spécifique à la fédération socialiste du Finistère consiste à "coordonner" les différentes sections d'une circonscription législative, à lancer des dynamiques communes au territoire...

Bruno Grall succede à Dominique Boe apres plusieurs années de bons et loyaux services. Bon courage à Bruno que vous pouvez retrouvez de temps en temps sur son blog "Bric à Blog"

Photo (Jean-Jacques Urvoas, Bruno Grall, Dominique Boe, Marc Coatanéa)
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 13:39

Le Parti socialiste édite un livre et lance un site sur les libertés publiques.

Le livre est disponible sur
Agir pour les libertés publiques en format pdf. Vous y retrouverez aussi des actualités, des témoignages des propositions...

Je vous propose l'Avant-propos de Martine Aubry:

«Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir. »Montesquieu in L’Esprit des Lois.

Alors que la France traverse une crise économique et sociale sans précédent depuis 1929, un pouvoir omniscient s’acharne à écorner les principes qui fondent le cœur de notre pacte républicain. Depuis plusieurs mois et dans un même mouvement, les injustices, les reniements de droits sociaux et les atteintes répétées aux libertés publiques se succèdent : le vote du paquet fiscal et la loi sur la récidive instaurant les peines planchers, les franchises médicales et la loi sur la rétention de sûreté, la réécriture du code du travail et la reprise en main de l’audiovisuel public… Le mouvement de recul des droits est global.

Président de l’UMP, président de la République, Premier ministre dans les faits,conseiller général des Hauts-de-Seine par procuration… Tout cela n’était pas suffisant aux yeux de Nicolas Sarkozy. À ce pouvoir exubérant, il a voulu ajouter le contrôle des médias publics, de la justice… Et ce qu’il ne peut contrôler, il a décidé de l’affaiblir : le mouvement associatif ou l’opposition au Parlement n’en sont que des exemples. Cet activisme dans la concentration du pouvoir est aujourd’hui le principal moteur de l’action du président de la République. Face à ce mouvement historique de régression des libertés, la gauche doit d’abord assumer son rôle : celui de révéler la réalité de l’action du pouvoir en place.

Mobilisé avec les forces sociales, engagé avec les parlementaires, présent sur le terrain avec ses réseaux militants, le Parti socialiste est au cœur de la mobilisation citoyenne pour défendre les valeurs de la République.
Au-delà de la nécessaire critique, le Parti socialiste se doit d’être un parti de projet d’avenir. Nous avons déjà proposé une alternative au plan de relance gouvernemental, conjuguant des solutions de nature à améliorer immédiatement le pouvoir d’achat des Français et des mesures susceptibles de soutenir les acteurs économiques en relançant l’investissement. Nous esquissons, notamment au travers de nos propositions
sur la réforme des collectivités, un projet alternatif à la société de méfiance que la droite construit. Il devra être complété pour être présenté aux Français en 2012, lors des prochaines élections générales. Face à la régression conduite aujourd’hui par la droite, les socialistes et la gauche sauront, je le sais, répondre présents.

Si pour le Parti socialiste, la question sociale est centrale dans un pays rongé par les injustices et la précarité, refuser l’entreprise de déconstruction des libertés publiques actuellement à l’œuvre est un devoir.

C’est l’objet de ce livre.

Martine Aubry
Première secrétaire du Parti socialiste

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 12:10

Ci après le communiqué de presse du Parti Socialiste sur le projet de loi "création et internet"

Le 10 mars 2009


A la veille du débat à l’Assemblée nationale sur le projet de loi « création et internet», le Parti socialiste rappelle que le financement de la Culture dans notre pays traverse actuellement une grave crise due principalement au désengagement de l’État et qui touche de nombreux secteurs comme les arts vivants, l’édition, le patrimoine ou l’éducation artistique. La récente réforme de l’audiovisuel public a, à cet égard, accentué la fragilisation du financement de la création dans notre pays.

Le Parti socialiste regrette une fois de plus qu’avec ce texte le Gouvernement n’ait pas su trouver l’équilibre entre les usagers des internautes d’un côté et les droits  moraux et la rémunération des artistes de l’autre.

En opposant le droit d’auteur au droit à la protection de la vie privée des internautes, le Gouvernement ne fait pas le choix d’une politique culturelle ambitieuse. Les socialistes aiment les artistes comme leurs publics, c’est pourquoi ils refusent cette vision binaire du débat que veut imposer le gouvernement.

Le Parti socialiste exprime ses plus vives réserves à l’encontre d’un projet de loi, préparé sans concertation avec tous les acteurs, et qui a l’évidence sera inefficace et inutile :

  • ce texte ne rapportera pas un euro de plus à la création artistique
  • c’est un pari perdu d’avance car les usages des internautes ont déjà évolué. Ils pratiqueront de moins en moins le téléchargement - c’est-à-dire le stockage des oeuvres - et s’orienteront de plus en plus vers un accès direct et continu aux contenus culturels, via le streaming notamment.
  • ce dispositif pourra être facilement contourné et manipulé : en cryptant, par exemple, les fichiers échangés ou, plus grave, en se servant de l’adresse IP d’un autre internaute pour télécharger illégalement.

Le Parti socialiste redit son attachement au droit d’auteur, garant de la diversité culturelle, outil de défense des créateurs et condition indispensable de la liberté du public. Il s’agit de protéger la propriété intellectuelle tout en créant les conditions pour qu’internet soit une chance pour la création artistique et son accès au plus grand nombre. Il s’agit aussi d’assurer aussi le droit à la protection de la vie privée dans le respect des libertés publiques ce que ce texte ne garantit pas.

Dans cette transition que vit le monde de la culture, l’encouragement à la mise en place d’un nouveau modèle économique adapté au numérique aurait permis de dépasser les intérêts particuliers, de concilier deux droits fondamentaux : le droit d’auteur et les droits fondamentaux des citoyens (présomption d’innocence, droits de la défense, droit à une procédure contradictoire, garanties d’une procédure judiciaire). Aucune politique digne de ce nom n’a été esquissée par le Gouvernement pour favoriser l’essor des industries culturelles (disque, cinéma, édition….) dans le contexte de cette révolution technologique.

Les socialistes ont pour ambition, en rassemblant les internautes et les artistes, et non en  les opposant, de répondre aux vraies questions absentes du projet de loi : comment assurer l’accès de tous à la culture? Comment rémunérer la création à l’ère numérique ?

Le Parti socialiste s’inscrit dans une démarche totalement différente à la fois respectueuse des droits et libertés des internautes et soucieuse de la rémunération des créateurs. Dans les prochains mois, après avoir consulté tous les acteurs concernés, il sera amené à faire des propositions qui devront permettre d’adapter réellement le droit d’auteur aux évolutions technologiques et d’aider à l’émergence d’un nouveau modèle économique redistributif et équitable.

Communiqué du Bureau national

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 14:25

Le contre plan de relance des socialistes était à l’honneur ce week-end dans les rues de Quimper.

 

Après une campagne d’affichage efficace sur les panneaux d’expression libre de la ville (l’équipe des colleurs et colleuses en photos merci pnyx), nous sommes allés à la rencontre des quimpérois dans les différents marchés de la ville pour expliquer débattre avec eux du contre plan de relance des socialistes et des mesures en faveur d’une meilleure égalité Hommes-Femmes dans le cadre de la journée mondiale des femmes.

 

Pour ma part, j’ai trouvé l’accueil plutôt chaleureux, les personnes rencontrées semblaient intéressées et les débats ont été constructifs. Il y a cependant eu de nombreuses remarques sur les propos de Bernard Poignant dans la presse de jeudi, vendredi et samedi à propos des listes socialistes aux européennes, beaucoup condamnent notre inclinaison à nous tirer dans nos propres pattes.

 

Sur ce point, je les rejoins assez, je pense que l’expression publique de nos élus pourrait être mieux employée. Surtout que chacun de ces socialistes selon les humeurs ou les contextes, ont convenus ou conviennent que pour le bon fonctionnement  et l’image du parti, ce type de  débat et de discussion (nécessaires sans aucun doute) se doivent d’être interne au parti (que ce soit pour la désignation de nos candidats aux élections municipales, cantonales, régionales, nationales ou européennes …). De toute façon, les militants trancheront jeudi lors des votes pour ou contre la ratification des listes.

 

Pour ma part je voterai pour la proposition de la direction nationale jeudi, non pas que je la trouve parfaite mais parce que plus l’expression de certains grands élus se fait dans la presse pour dénigrer telle ou telle liste plus je réalise la complexité de mettre tout le monde d’accord et que je trouve finalement ces listes assez équilibrées, qu’elles marquent un net avancement sur le cumul des mandats et le renouvellement. Un petit regret, j’aurai bien vu Gwenegan Bui en position éligible sur l’ouest. Sans la verve de Sylvain, je suis assez d’accord avec son article « Petits barons font grosse colère» 

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 17:31

Un petit post pour vous faire partager quelques articles intéressants lus ça et la sur des blog que je suis attentivement (liste vraiment non exhaustive)

 

Dépaysement :

"Obama est loin" ou "une semaine à Paris" : sur le blog d’Anne Sinclair qui nous conte voici près de 10 mois l’actualité politique américaine. Dans cet article elle nous exprime le décalage qu’elle a vécu lors de son passage en France pour les vacances notamment au sujet des français et leur perception de la  crise. Cette crise qui touche durement les plus modestes mais qui reste assez immatérielle pour les classes privilégiés.

 

Pour aller plus loin dans le creusement des inégalités, vous pourrez faire un tour sur le site de l’observatoire des inégalités et notamment sur l’article « Les classes moyennes font du surplace »entretien avec Regis Bigot.

 

Socialistes :

Pour les amoureux du nombrilisme socialiste (j’en fais partie ne nous en cachons pas) qui aiment à suivre les petites humeurs interne à notre beau parti, à lire « Martine Aubry tisse sa toile » dans Puzzle socialiste, le blog de quelques journalistes du Monde.

 

Pour les finistériens et les autres bien entendu, ne manquer pas de visiter le nouveau blog de Marc Coatanéa, 1er fédéral du PS finistère, et encore plus local à Quimper le blog de Corinne Stephan dont je n’avais pas encore fait la pub, mon adjointe au secrétariat de section. Sans parler des articles du crabe et le surimi, rares mais succulents

 

Reformes :

La fondation Terra Nova propose un nouveau pacte territorial - propositions pour une réforme progressiste des collectivités locales et Jean Jacques Urvoas dans son blog « Mes journée à l’assemblée » nous invite au débat à ce sujet dans son article Brûler Balladur vraiment ? (n’hésiter pas à consulter aussi son autre blog www.urvoas.org)

 

Egalités :

Gauthier Caron Thibault nous propose dans son blog Rue de Bretagne un article clair  « Beau parent versus parent » sur l’homoparentalité, quant à Caroline Fourest dans « La promesse de Fadela Amara » nous parle de l’évolution des droits des femmes, de la laicité … sous le règne de Sarkozy.

 

Caricatures :

Retrouvez chaque jour la caricature de Placide (celle du jour est vraiment bonne, ;-) )

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 09:13
1er Communiqué de presse du PS:

La santé n’est pas une marchandise, l’hôpital n’est pas une entreprise

Le Parti socialiste soutient la mobilisation du jeudi 5 mars pour la défense et l’amélioration de l’hôpital public. Il comprend les craintes et préoccupations exprimées par l’ensemble des personnels concernés.

Le gouvernement s’attaque à l’hôpital public et ainsi à l’égalité d’accès aux soins. Les menaces qui pèsent dès cette année sur 20 000 postes à l’hôpital et sur tout le territoire sont inacceptables.
L’évolution à marche forcée vers les pratiques d’hôpital « entreprise » mettant en cause les missions de service public est dangereuse pour les patients comme pour les personnels.

Le Parti socialiste rappelle son opposition à tout ce qui réduit ou banalise le rôle et la place de l’hôpital public. Il amende en ce moment même au Parlement la loi BACHELOT, refuse les 20 000 suppressions d’emplois, réclame le lancement d’un plan d’urgence d’1,4 milliards d’euros pour la sauvegarde du service public hospitalier et milite pour une vraie démocratie sanitaire et sociale.

La droite n’entend pas la légitime critique de sa politique. Pourtant au travers de l’hôpital, pour les socialistes, c’est le service public et l’égalité d’accès aux soins qui sont remis en cause.


Communiqué de Mireille LE CORRE
Secrétaire nationale à la santé et à la sécurité sociale


2eme Communiqué de presse du PS:

Déserts médicaux : l’inaction de la droite

 

Le nombre de médecins va diminuer de 10% les prochaines années. En outre, ils sont d’ores et déjà très mal répartis sur le territoire. Ce déséquilibre démographique engendre toujours plus d’injustices. Les jeunes médecins ne s’installent pas dans des régions jugées moins attractives. Quant à ceux qui y travaillent déjà, ils sont surchargés.

Avec les déremboursements, les franchises médicales, les déserts médicaux représentent une triste réalité qui éloigne, encore un peu plus, des millions de Français modestes de l’accès aux soins de qualité. Faute d’actions volontaristes, de nombreuses régions de notre pays manquent de médecins et d’équipements sanitaires.

La convention médicale de 2005, les mesures isolées, les vœux pieux ont fait long feu. Les augmentations d’honoraires sans contrepartie de santé publique ou de présence sur les territoires illustrent cette politique au coup par coup. L’offre libérale est insuffisante ; les pouvoirs publics doivent prendre des mesures plus directives pour assurer la permanence de soins, sur tout le territoire.

La lutte contre les déserts médicaux réclame une méthode de concertation, mais aussi du courage et la « loi Hôpital, patients, santé et territoires », n’est pas à la hauteur des enjeux.

Pour le Parti socialiste, cette situation est le résultat du laissé faire de la droite depuis de nombreuses années et appelle à des règles plus contraignantes, comme le plafonnement des nouvelles installations dans les zones surdotées en professionnels de santé.


Communiqué de Mireille LE CORRE,
Secrétaire nationale à la santé et à la sécurité sociale

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 13:54

Merci à Placide pour le dessin

Voici un Communiqué d'HES que je trouvais interressant de diffuser:

Partage de l’autorité parentale : pour la reconnaissance de l’homoparentalité
 
L’avant-projet de loi relatif à l’autorité parentale et aux droits des tiers a conduit la ministre du logement à réaffirmer son hostilité à l’égard de toute forme de reconnaissance de l'homoparentalité. HES (Homosexualités et Socialisme) dénonce ses propos, qui témoignent d’un mépris coupable à l’égard de plus de 30.000 enfants élevés aujourd’hui en France dans des familles homoparentales.
 
Le texte soumis au Conseil d'Etat ne conduit pas à la reconnaissance par la loi des liens de filiation qui s’établissent, dans les familles homoparentales, entre les enfants et leurs parents. Le texte prévoit la possibilité d’un partage de l’autorité parentale entre un parent biologique et un tiers qui participe à l’éducation de l’enfant. Ce partage nécessite l’accord des deux parents biologiques et l’homologation d’une convention par le juge.
 
HES revendique l’ouverture de l’adoption pour les couples de même sexe et la reconnaissance des liens de filiation qui se nouent dans les familles homoparentales.
 
La mise en œuvre des dispositions soumises au Conseil d’Etat pourrait simplifier la vie quotidienne des familles recomposées en général, et des familles homoparentales en particulier. Dans l’attente de projets plus ambitieux, HES souhaite qu’un débat constructif aboutisse à l’adoption de ces dispositions, et appelle les parlementaires à se montrer à la hauteur de l'enjeu en renforçant leur portée. Il revient tout particulièrement à la majorité de veiller à ce que ses membres s’abstiennent de renouveler le regrettable spectacle de leur combat contre le pacs.
 
***
 
Contacts :
Gilles BON-MAURY, président d'HES, tél. 06 61 53 19 39, gilles.bon-maury@hes-france.org,
Jean-Michel CLEMENT, responsable de la commission "Parentalités", tél. 06 32 84 14 20, jean-michel.clement@hes-france.org.
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article