Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 17:35

C’était mes 4èmes universités d’été du Parti Socialiste à La Rochelle et je dirai en préambule que je n’en avais pas encore connu de telle.

 

N’en déplaise aux journalistes, très peu et même quasiment pas de petits mots, de manœuvre d’appareil, de conciliabules au détour d’un couloir cette année. Deux illustrations : les ateliers étaient bondés et sur la promenade de l’Encan, les socialistes ne parlaient quasiment que des travaux en ateliers (pas de tu as vu ce qu’à dit un tel, pas de comptage de points …)

 

Tout le monde en sort gagnant.

 

D’autre part sur l’organisation elle-même. La volonté d’ouvrir largement nos travaux aux chercheurs, experts, sociologues, associatifs, homologues des autres partis de gauche (au moins 50% des intervenants) a donné une véritable bouffée d’air à nos réflexions et débats. Les propos convenus, les interventions « classiques » même s’ils n’ont pas totalement disparu loin de là, tombaient néanmoins à plat.

 

Enfin, Martine Aubry a très intelligemment répondu aux sujets que les médias voulaient polémiques dès vendredi matin évitant que ceux-ci gangrènent la réflexion des ateliers. De plus, elle a placé les militants au cœur de la décision, préférant la force démocratique des militants à l’audience médiatique de certains. Enfin, le cap que les militants vont avoir à trancher le 1er octobre, s’ils l’acceptent nous entrainera dans une rénovation telle que le PS n'a pas connu depuis plus d’une décennie : Non cumul des mandats (fonctions et temps), primaires, charte et commission éthique pour que le PS parle d’une même voix, un vrai partenariat et dialogue avec les autres partis de gauche, les associations, les syndicats… un intérêt renforcé pour nos relations avec le Sud…

 

Au vu des multiples ateliers proposés, je me suis axé sur deux thématiques, l’une sur la rénovation interne du parti, l’autre sur la rénovation des idées :

 

-1er thématique : j’ai suivi deux ateliers, le premier traitait de la mise en place de laboratoire des idées au niveau fédéral qui en associant les différentes expertises intellectuelles et terrains élaborent des réponses aux nouveaux défis de notre société (compte rendu 8), le second vraiment passionnant traitait de la sociologie du PS et de son électorat montrant l’indispensable évolution que le PS doit engager pour rompre avec un certain égarement engagé depuis une dizaine d’année (compte rendu 13).

 

-2ème thématique : Les libertés et la sécurité. Le 1er atelier intitulé l’autorité républicaine en question (compte rendu 22) était animé par Jean Jacques Urvoas. Le 2ème atelier animé par Marie Pierre De La Gontrie avait pour but de « (re)Construire la France des libertés » (Compte rendu 29). Ces deux ateliers se sont fait largement échos car il est difficile de traiter l’un des sujets sans l’autre. Fabien Jobart, chercheur au CNRS nous a délivré des analyses et quelques résultats de ses recherches qui ont permis un éclairage nouveau et des discussions intéressantes.

Un vrai défi pour la gauche et pour les socialistes de réussir à avoir un discours et des propositions clairs et précis sur l’un des principaux sujets où la droite a prouvé dans les faits (pas encore dans les médias mais bon l’impartialité…) son échec et son inefficacité.

La sécurité et l’accroissement des libertés ne peuvent se passer d’un fort investissement et d’une collaboration exemplaire de toutes les forces du pouvoir public (sécurité, action sociale, urbanisme, culture…). Ce que ce gouvernement n’a manifestement pas compris en démantelant chaque jour un pan de ces services publics, en supprimant des postes, en stoppant les investissements et les financements…

 

En plus de ces ateliers, des plénières ont été le lieu d’échange et de réflexion sur la crise (compte rendu) , sur les nouveaux modèle de développement et de société à inventer pour bâtir et esquisser les premiers traits d’un autre avenir (compte rendu) .

 

Bref, un week-end épuisant mais néanmoins riche et motivant pour poursuivre et intensifier nos combats.

Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article

commentaires