Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 03:40
Les médias retiennent généralement de La Rochelle le côté strass et people, rumeurs et humeurs mais relatent rarement l'essence de ces universités qui sont un formidable espace de formation et de réflexion pour des militants au travail. Et cette année encore et plus que les autres fois, les ateliers étaient bondés jusqu'à refuser du monde ( cela a été mon cas dans l'atelier consacré à la laicité où je voulais me rendre).

Dans les 21 ateliers proposés, les places assises étaient chères, les place debout pas toujours évidentes, comme quoi l'université est loin de n'être que dans les couloirs et courcives.

Cet engouement traduit l'attente forte des militants de se remettre réellement au travail et à la réflexion de fond plutôt que d'essayer de comprendre des manoeuvres d'appareil que les plus experts et même les protagonistes eux mêmes ne contrôlent et ne comprennent plus. J'exagère mais bon...

un petit aperçu des ateliers au travail


Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article

commentaires

jm 03/09/2008 23:50

En tous les cas, le propos précédent démontre l'attachement certain à la forme plus qu'au fond...Les ambitions et rivalités personnelles existent, certes, mais je les préfére à des amitiés qui au plus haut sommet de l'état générent des actes politiques inqualifiables...Quel est le point commun entre Messieurs Tapie et Clavier...??...Entre d'une part l'utilisation de l'état, du denier public pourtant si rare au service du copinage, et d'autre part des arrangements internes entre amis ou meilleurs ennemis, le choix de l'indignation appartient en effet à chacun...

marc d Here 03/09/2008 08:42

Le Parti socialiste a donné à La Rochelle un édifiant spectacle de divisions et de combines. Les observateurs soulignent très justement ce fait, je n’y reviendrai pas,  mais j’essaierai d’aller plus loin dans l’analyse et de décrire, telle qu’elle m’apparaît, la situation réelle des forces et des leaders au sein du parti, au lendemain de ce week-end.
 Bertrand Delanoë d’abord, qui devait être le grand triomphateur de cette université, ne l’a manifestement pas été, et a donc subi un, relatif, revers. Dans le combat qu’il mène et qu’il a  officiellement annoncé, pour conquérir le parti, il a trouvé peu de soutiens et ceux qu’il semble avoir obtenu évoquent davantage l’archaïsme que la rénovation, le passé que l’avenir  (Jospin! Guigou, Hollande…).  Dépourvu de convictions, ne sachant trop quelle sera la meilleure ligne pour lui, il godille, évoquant l’héritage de Mitterrand (toujours le modernisme !), la fidélité à l’Union de la Gauche (une idée neuve il y a 40 ans), le refus ambigu de l’alliance avec Bayrou, la défense d’un libéralisme qu’il définit mal, et nouveauté des nouveautés, l’écologie, ce qui doit éberluer les écologistes parisiens, qui savent le mal qu’ils ont à faire passer leurs idées à l’Hôtel de Ville….Hier soir, sur la 2, répondant aux questions particulièrement complaisantes de Marie Drucker, il a donné un bel exemple de langue de bois et de vide…
 Ségolène Royal, elle, confirme qu’elle disparaît peu à peu du film. De passage à La Rochelle, elle a lancé à quelques militants en  extase un « Aimez-vous les uns les autres », particulièrement bien adapté à la situation, avant de disparaître pour éviter tout débat. Elle garde des groupies fanatiques, beaucoup même, mais ne bénéficie plus d’aucun soutien de poids dans le parti. Peillon, Rebsamen et Bianco, qui aux dernières nouvelles la soutenaient encore plus ou moins, se font d’une discrétion inhabituelle…Pour le premier secrétariat, je crois qu’on peut l’affirmer, Royal c’est fini !
Echec du couple médiatique Delanoë-Royal, réussite de Martine Aubry. Sans y toucher, elle s’impose au centre du jeu. Ses soutiens vont, semble t-il, de Mauroy à Fabius en passant par Cambadélis, Montebourg (qui ont du soir au lendemain abandonné Moscovici), les fédérations du Nord et du Pas-de Calais…Elle ne dit rien non plus, sinon que le PS doit se mettre au travail, mais elle le dit avec autorité. Et son prestige est toujours grand auprès des militants, qui lui sont reconnaissants (les militants PS sont des gens bizarres !) d’avoir imposé les 35 heures, responsables pour une grande part de leurs défaites. Aujourd’hui c’est sans doute elle la mieux placée pour devenir « Premier secrétaire », d’autant qu’elle pourrait bénéficier in fine, du soutien de la prétendue gauche du parti (Hamon, Emmanuelli, et peut-être même, ce qui fait rêver, Mélenchon et Lienneman….).
Pour les autres, si  Dray, est éliminé de la course, comme Le Branchu, Pierre  Moscovici, trahi par Cambadélis et Montebourg, mais bien entouré par le courant presque « social libéral »  du PS (Gérard Collomb, Valls, la fédé des Bouches du Rhône), garde une petite chance et pourra peut-être jouer les arbitres…
 
Si j’essaie de me projeter encore davantage dans l’avenir, en sachant que c’est bien risqué, je dirais que Martine Aubry sera Premier secrétaire. Elue difficilement et otage de la partie archaïque du parti (la gauche Emmanuelliste  et quelques sociaux démocrates version 36-45), soumise au feu roulant des critiques, fraternelles, de ses camarades et collègues dirigeants , elle ne pourra pas rénover le parti. Rien d’important ni de courageux ne  se fera et c’est un parti toujours sans projet, et perclus de divisions, qui choisira en 2011 son candidat pour la Présidentielle. Ils seront certainement plusieurs à vouloir tenter leur chance et à tout faire pour barrer la route des autres : Aubry, bien sûr, Royal ça va de soi, même si, déconsidérée elle ne sera plus vraiment dans la course, Delanoë qui continuera à chercher sa voie, en regardant dans les yeux, les Françaises et les Français, Hollande qui ne pense qu’à ça depuis 15 ans, Fabius, dans le même cas depuis 30, Moscovici que sa défaite pour le premier secrétariat aura délié de son serment de n’être pas candidat, peut-être aussi DSK, s’il revient de Washington, ce qui est peu probable mais pas impossible, et pourquoi pas un ou deux autres….
Difficile de trouver le futur lauréat dans cet amas de  candidats qui diront  tous à peu près la même chose, et  ne défendront aucune idée nouvelle. J’avoue ne pas pouvoir me prononcer même si, connaissant l’habileté de Hollande (plus libre qu’en 2007) et le talent de communicateur de Delanoë, je ne serais pas surpris que cela se joue entre eux deux ! Tant pis, alors pour le socialisme et le PS….Mais je peux me tromper.
 
Marc d’Héré
 

abadinte 01/09/2008 16:58

Je pense qu'il vaut mieux que les médias se focalisent sur les leaders plutôt que les ateliers. Ainsi nous pouvons travailler.Sincèrement, les ateliers sont soit la redite de ce que nous savons déjà, soit les lieux de débats passionnés ou pas. Personnellement, j'ai raté tous les ateliers de débat passionné. Même le face-à-face Bachelay Sabban n'a pas tenu ses promesses sur l'Europe...En fait, le seul moment où j'ai eu l'impression d'apprendre quelque chose, c'est à la réunion de Terra Nova pendant le off !!!!

insolite85 01/09/2008 14:45

Possible que les protagonistes eux mêmes ne comprennent pas tout, ce qui est fort gênant quand même, mais alors vu de l'extérieur quelle perte de crédibilité de tous ces dirigeants...et donc du PS.Vraiment les militants ont beaucoup de mérite et de courage à poursuivre...A quand un vrai projet ?

steph 01/09/2008 00:51

je ne crois pas que tu exagères... malheureusement !!!un certain nombre de nos leaders se sont ridiculisés et c'est encore l'image du PS (et donc de ses militants...) qui en prend un coup !Il est vraiment temps de changer ce parti et en profondeur !