Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 03:21

Il est 03H20, alors pas le courage d'écrire, juste une photo:




Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 08:26
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 10:02

Voici un appel que j'ai signé avec pas mal de camarades.

A Reims, nos AG de motion ont été caractérisés par l'affuence sur notre motion de jeunes militants et responsables et contrairement à ce que veulent faire penser certains, il suffit de regarder la composition du bureau national annoncé à Reims pour voir quelles motions ont fait réellement le choix de ce renouvellement.

Juste pour que certains cessent de s'arroger le monopole du renouvellement, dans le Finistère, j'ai cru noter que le seul membre titulaire au nom de la motion E dans les instances nationales était Louis Le Pensec quand la motion D présente dans cette même instance mon camarade quimpérois Sylvain Elies (
Et vole l'albatros) lui même signataire de cet appel. Ce n'est qu'un exemple, mais les camarades soutiens de Ségolène dans ce département devraient mesurer leur propos sur le renouvellement. Je ne peux qu'être d'accord avec eux quand ils disent de juger sur les actes. Et bien sur le coup jugeons!!!


Appel des jeunes élus et responsables Socialistes en faveur de Martine AUBRY

Convaincus que les Français attendent de nous que nous soyons fiers de notre héritage, de nos valeurs et des réformes que nous avons réalisées,

Convaincus que seule l’affirmation de notre identité socialiste et le rassemblement de toute la gauche nous permettra de combattre le Sarkozysme arrogant et triomphant,

Convaincus de l’urgence qui est la notre d’être une opposition audible pour demain incarner une alternative crédible,

Convaincus de l’impérieuse nécessité pour notre parti de se rénover et de se renouveler,

Convaincus qu’aujourd’hui ce sont deux visions du socialisme qui se retrouvent face à face et non un problème de personne ou une opposition entre «archaïques» et «réformateurs» et que pour notre part, la vision que nous défendons est clairement ancrée à Gauche.

Nous, jeunes élus et responsables socialistes, appelons les militants à voter massivement en faveur de Martine Aubry, des le premier tour.
Elle est la seule à même de nous rassembler et d’incarner l’espoir d’un sursaut de notre parti.

Les 100 premiers signataires


Aimé Jules (23 ans), conseiller municipal délégué de Poitiers (86)
Atger Stéphanie (33 ans), conseillère municipale déléguée à Chilly-Mazarin
Abdeloued Mohamed (35 ans), adjoint au maire de Clamart
Abdelbahri Youssef (24 ans), conseiller municipal de Chanteloup-les-Vignes
Bays Nicolas (31 ans), conseiller municipal délégué de Wingles (62)
Bekiari Despina (35 ans), conseillère municipale de Fontenay les Roses (92)
Benezech Boris (27 ans), maire adjoint de Saint Afrique (12)
Ben-Khelil Kawthar (24 ans), conseillère municipale déléguée de Pantin
Berrahil Fabrice (29 ans), conseiller municipal de Marions (33)
Brezillon Jerome (27 ans), Conseiller municipal de Villebon
Baudry Benjamin (25 ans), secrétaire national du MJS
Barré Maxence (21 ans), animateur fédéral du MJS (86)
Birck Marianne (28 ans), conseillère municipale de Nancy (54)
Bui Gwenegan (33 ans), ancien président du MJS
Bonnard Luc (28 ans), candidat à Rome, fédération des français de l’étranger
Bernard Dorothée (26 ans), ancienne secrétaire national du MJS
Berard-de-Malavas Luc (35 ans), adjoint au maire d’Asnières
Chapuis Baptiste (25 ans), conseiller municipal d'Orléans
Caron-Thibault Gauthier (26 ans), conseiller de Paris, 3ème (75)
Coville Stéphane (34 ans), conseiller municipal délégué Venette, Oise
Cujives Romain (24 ans), conseiller municipal de Toulouse, secrétaire national du MJS
Colas Romain (28 ans), maire de Boussy Saint-Antoine
Coriton Bastien (27 ans), maire de Caudebec en Caux
Chaumeil Thomas (28 ans), Conseiller municipal de Villebon
Charlet Anne (31 ans), conseillère municipale déléguée de Sarcelles (95)
Chenut Eric (35 ans), conseiller municipal de Nancy
Clouzeau Arthur (20 ans), responsable CCR-MJS de Poitou Charente
Delahaye Thibault (20 ans), conseiller municipal à Malakoff, secrétaire national du MJS (92)
Devergne Ludovic (28 ans), conseiller municipal délégué à Buxerolles (86)
Dudt Franck (28 ans), conseiller municipal de Masevaux
Doine Marlène (21 ans), conseillère municipale du Pré Saint Gervais (93)
Dedet Pierre (34 ans), conseiller municipal de Bourges
Debuisson Alexis (19 ans), ancien responsable du Nord de l’UNL
Des Gayets Maxime (26 ans), maire adjoint d’arrondissement, 2ème (75)
Elies Sylvain (29 ans), conseiller municipal de Quimper
Fontaine David (27 ans), conseiller municipal délégué de Saint Etienne du Rouvray (76800)
Faurre Anne-Eugénie (33 ans), conseillère municipale de Levallois-Perret
Fromentin Thomas (30 ans), conseiller municipal de Saint-Pierre-De-Rivière (09)
Figenwald Arnaud (26 ans), conseiller municipal délégué de Beuvry (62)
Grasser Hervé (19 ans), membre de la commission nationale d'arbitrage MJS
Guevel Yann (33 ans), adjoint au maire et conseiller communautaire de Brest
Gayte Florent (35 ans), adjoint au maire, Guipavas
Ghazouani-Ettih Sonia (25 ans), conseillère municipale de Pantin
Ghachem Karim (31 ans), conseiller municipal de Quimper (29)
Guillemain Quentin (24 ans), ancien membre du BN de l’UNEF
Hamen Vincent (25 ans), ancien AF du MJS 88
Henquinet Céline (34 ans), conseillère municipale de Jarny
Hugot Maud (30 ans) conseillère municipale de Nancy
Henriot Cyril (34 ans), conseiller municipal de Mauvezin (32)
Harang Franck (35 ans), conseiller municipal de Bois d'Arcy (78)
Hallal Rachid (34 ans), conseiller municipal délégué auprès du Maire de Créteil (94)
Houlié Sacha (20 ans) Secrétaire Général du MJS de la Vienne
Jacob Kathleen (28 ans), conseillère municipale de Pantin
Johnson Abraham (32 ans), adjoint au maire de Créteil (94)
Karleskind Pierre (29 ans), conseiller municipal et communautaire de Brest (29)
Klein Mathieu (34 ans), vice-président du CG54 et conseiller municipal de Nancy
Lebon David (31 ans), conseiller municipal de Chartres ancien président du MJS
Le Meur Gaël (35 ans), conseillère municipale de Concarneau (29)
Le Rouzic Vincent (19 ans) responsable Utopia jeunes (92)
Labourier Flora (26 ans), secrétaire national du MJS
Laurent Michel (27 ans), conseiller municipal de Lunéville
Laëron Gildas (34 ans), conseiller municipal délégué de Grenoble
Lardeau Thomas (32 ans), adjoint au maire de Créteil (94)
Morisot Nelly (26 ans), ancienne secrétaire national du MJS
Massé Elodie (27 ans), Adjointe au Maire Choisy-Le-Roi (94)
Martin Sandrine (31 ans), conseillère générale de la Vienne
Merlo Grégory (29 ans), député suppléant de la Haute Garonne (2ème circo)
Mèche Grégory (29 ans), ancien secrétaire national du MJS
Marquis Lunise (29 ans), conseillère d'arrondissement, Paris, 12ème
Maupas Valérie (35 ans), adjointe au Maire du 14è arrondissement de Paris
Mérabet Djoubé (34 ans), maire d’Elbeuf
Miossec Sébastien (25 ans), maire de Riec-sur-Belon
Mantoan Vanessa (23 ans), conseillère municipale de Palaiseau
Maurice Jean-Charles (35 ans), conseiller municipal de Palaiseau
Masson Bertrand (33 ans), conseiller municipal de Nancy
Méjean Agnès (24 ans), ancienne responsable UNL 54
Marquaille Benoit (35 ans), conseiller municipal du Plessy Robinson
Nedelec Yohann (30 ans), maire et conseiller régional, Le Relecq-Kerhuon
Nguyen Xavier (28 ans), conseiller municipal délégué de Wissous
Ollivier Romain (34 ans), adjoint au maire du Relecq-Kerhuon
Pisano Maxime (22 ans), conseil national du MJS Nancy
Quernez Mickaël (35 ans), vice-président du CG 29
Quiguer Typhaine (35 ans), conseillère municipale de Brest
Quévarec Guillaume (34 ans), conseiller municipal de Mantes la jolie (78)
Quercy Guillaume (27 ans), conseiller municipal de Nanteuil-les-Maux
Rabineau Sébastien (23 ans), conseiller municipal de Liancourt
Rodes Estelles (30 ans), conseillère municipale de Chanteloup-les-Vignes
Ricot Aurélien (32 ans), adjoint au maire de Poitiers
Romdhani Nayla (26 ans), adjointe au maire de Cergy (95)
Pernelle Richardot (34 ans), adjointe au maire de Strasbourg
Sanda Rabaa (32 ans), maire adjointe de Pantin
Salaün Patricia (35 ans), Adjointe au maire de Brest
Sarrabezolles Renaud (35 ans), adjoint au maire du Relecq-Kerhuon
Séjourné Stéphane (23 ans), secrétaire national du MJS
Sonnaruga Julie (29 ans), adjointe au maire de Bagneux
Sadi Areski (35 ans), conseiller municipal de Nancy
Serre Philippe (23 ans), conseiller municipal délégué de Saint-Martin-D’hères (35)
Sommaruga Julie (33 ans), maire adjointe à Bagneux
Sother Thierry (26 ans), conseiller municipal de Mulhouse
Tison Vincent (28 ans), adjoint au maire de Tours
Trigot Emilie (27 ans), membre d’un bureau syndical (75)
Timotéo Joakim (35 ans), adjoint au maire de Mont Rouge
Tanguy Jean-Marc (30 ans), conseiller municipal délégué, Quimper
Uyanik Elsa (19 ans), conseillère municipale de Tomblaine
Vandenberghe Grégory (28 ans), animateur fédéral du MJS (59)
Vaillant Julien (28 ans), conseiller régional et conseiller municipal de Pont à Mousson
Vincini Sébastien (30 ans), adjoint au maire de Cintegabelle
Verfaillie Mykha (27 ans), président de la confédération étudiante Lille 3
Yazi-Roman Mehdi (28 ans), conseiller municipal délégué de Pantin

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 09:59
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 14:31

PARIS, 17 nov 2008 (AFP)

Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë appelle, au nom d'une "certaine idée du socialisme", à choisir Martine Aubry lors du vote interne des socialistes pour la désignation du Premier secrétaire jeudi, dans une lettre aux militants rendue publique lundi.

"Notre responsabilité est immense", souligne le maire dans cette lettre ouverte.
"Jeudi soir, chaque militant est en effet appelé à s'exprimer, par son vote, sur ce qui est l'enjeu décisif de ce scrutin, comme l'ont démontré les principaux discours prononcés à Reims: l'identité même du Parti socialiste", poursuit-il.
"Au nom de mes convictions politiques, j'ai donc décidé de soutenir la candidature de Martine Aubry et j'appelle à voter massivement en sa faveur", ajoute M. Delanoë.
Il apporte ainsi un soutien de poids à la maire de Lille dans la compétition qui l'oppose à l'ex-candidate à la présidentielle Ségolène Royal et l'eurodéputé Benoît Hamon.
Leader d'une motion arrivée deuxième derrière celle de Ségolène Royal dans le premier vote des militants le 6 novembre, le maire de Paris avait renoncé à briguer la succession de François Hollande.
Il avait réuni 25,24% des voix, et la maire de Lille, en troisième position, avait obtenu 24,32%. Soit à eux deux 49,56%.
"Plus que jamais, nous considérons que les Français ont besoin d'un instrument capable de proposer des réponses opérationnelles à leurs souffrances sociales, à leur perte de confiance et de repères, et à ce qu'ils éprouvent face à une politique gouvernementale brutale et injuste", poursuit M. Delanoë dans sa lettre.
Il évoque à nouveau la question des alliances avec le centre, leitmotiv du Congrès de Reims, appelant de ses voeux "une stratégie d'alliances claire, qui implique de s'ouvrir à toutes les formations de gauche, mais à rejeter l'ambiguïté d'alliances avec un parti qui se refuse à différencier la droite de la gauche". Une allusion claire au MoDem, vers lequel Ségolène Royal prône une ouverture.
"Dans les circonstances graves qu'affrontent notre parti et notre pays, il faut choisir. De ce vote dépend manifestement l'avenir et la conception même du Parti socialiste", lance encore le maire.
"En toute amitié, mais avec l'intensité liée à ce moment, je souhaite te convaincre de voter au nom d'une certaine idée du socialisme", écrit-il à l'adresse des militants.


Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 22:44

Congrès PS : profession de foi de Martine Aubry
envoyé par LCP

Appel de Martine Aubry

Cher-e-s camarades,

Les Français vont mal. Ils sont inquiets pour l'avenir alors que notre pays s'enfonce dans la récession, le chômage et les inégalités. Ils savent que Nicolas Sarkozy les a floués.

C'est en pensant à eux que je me suis engagée dans ce congrès.

Parce que face à une droite dure, il faut une gauche forte. Parce que face à un monde que le capitalisme financier emmène droit dans le mur, nous devons être porteurs d'un nouveau modèle dans lequel la question sociale est au cœur, où l'économie réelle reprend le pas sur la finance et où l'écologie sort des discours pour entrer dans les faits. Il nous faudra défendre les services publics attaqués actuellement par la droite, l'hôpital public et bien sûr la poste, mais il nous faudra en créer de nouveaux comme le service public de la petite enfance ou la prise en charge des personnes âgées dépendantes. Je n'oublie pas le combat pour la laïcité au moment où le président de la République en appelle aux religions avant de qualifier la laïcité de positive pour mieux la disqualifier.

Parce que le 6 novembre, vous avez choisi d'exprimer une double demande d'un Parti fermement ancré à gauche et décidé à ce renouveler. Je regrette avec vous que nous n'ayons pas réussi à nous rassembler à Reims autour d'une orientation. Mais je suis confiante parce que la décision est de nouveau dans vos mains.

J'ai décidé d'être candidate pour être votre première secrétaire, au cœur d'une équipe soudée, engagée, avec de nouveaux visages, une nouvelle génération de militants aux couleurs de nos territoires et de toutes les cultures présentes en France.

Je veux, avec vous, écrire la page d'un socialisme renouvelé, ancré dans la gauche efficace, crédible. La gauche qui assume la réforme et reste fidèle au mouvement ouvrier et aux idéaux des Lumières en retrouvant tout simplement les missions des socialistes : émanciper chaque homme et chaque femme, maîtriser notre présent et préparer l'avenir et faire une vraie civilisation porteuse de fraternité entre les hommes et les femmes quel que soit leur territoire ou leur culture.

Je veux, avec vous, un Parti Socialiste profondément européen.

Je veux, avec vous, rassembler le plus largement autour de cette ligne et de ces objectifs pour notre parti, pour la France et pour l'Europe.

Je veux garder un parti de militants, je veux défendre les alliances avec les seuls partis de gauche.

Je veux en tout état de cause garantir l'unité de notre Parti.

J'y mettrai toute mon énergie et ma passion.
Pour notre réussite.
Pour retrouver un avenir à notre Parti.
Pour redonner l'espoir aux Français.

Martine Aubry
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 22:39
Je vous propose l'excellent discours de Laurent Fabius à Reims. Je l'avoue, je n'avais jamias tant applaudi Laurent mais il faut être sourd pour ne pas reconnaitre que c'est un des plus grand orateurs de notre parti.
A vous de juger...

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 02:49
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 06:45
A l'heure où sera publié cet article je serai dans le train en direction de Reims (levé 4h30) si je ne l'ai pas loupé. Si je n'ai pas de connexion WiFi dans mon hotel, ce blog va être un peu inactif ce week end.

Aussi pour vous faire patienter, une petite vidéo, rire de nous ne fait jamais de mal. Désolé pour ceux qui le prendrai mal mais il suffit d'avoir un peu d'humour.

Bon visionnage!

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 08:02

L'élection de Barack Obama n'est pas un événement américain, c'est une révolution mondiale. Près d'un siècle et demi après la fin de l'esclavagisme, quarante ans après la bataille des droits civiques, les Etats-Unis ont porté un homme noir à la Maison Blanche. Nous portons tous la même part d’humanité.

La victoire du candidat Démocrate est d'abord celle d'un responsable politique à la compétence, au talent et au charisme exceptionnels. S'il a convaincu une majorité d'Américains, c'est parce qu'il a placé la question sociale, la crise économique, le défi environnemental au coeur de son projet. Mais son succès a aussi valeur de symbole : la présidence Obama, c'est l'abolition de la barrière raciale.  Non l'entrée dans l'âge du communautarisme - qu'Obama a fermement combattu -, mais la possibilité d'une ère multiculturelle. Nous sommes égaux même si nous sommes différents, voilà le message porté par le nouveau président des Etats-Unis.

De ce côté-ci de l'Atlantique, nous ressentons une immense joie. Mais nous devons aussi faire preuve de lucidité.

En France, la République est une promesse. Une promesse magnifique de citoyenneté plutôt que d'individualisme, de fraternité plutôt que d'égoïsme, d'égalité plutôt que d'injustice, de liberté plutôt que d'asservissement, de laïcité pour vivre ensemble plutôt que de communautés séparées.

Mais pour des millions de nos concitoyens, et d'abord dans les quartiers populaires, la République est aussi une promesse insuffisamment tenue. Les valeurs républicaines ne sont vivantes que si elles sont en actes. Or, l'élection d'Obama nous interroge : un tel phénomène serait-il possible dans notre pays aujourd'hui ? Le réalisme incline à répondre, malheureusement : non. Parce que selon son patronyme, son lieu de résidence, son origine sociale ou ethnique, son orientation sexuelle, son âge, son handicap, les chances ne sont pas les mêmes de trouver un emploi, les droits ne sont pas réels pour accéder à un logement.

C'est pourquoi la lutte contre les discriminations doit être une priorité d'intérêt national. Face à la droite, aux engagements électoraux non tenus et à tous les conservatismes, le rôle du principal parti de l’opposition est de s’opposer et de proposer, mais aussi d’agir. Même dans l’opposition, un parti politique, en commençant par le faire, en commençant par le faire dans les collectivités locales dont nous assurons la direction d’une grande majorité d’entre elles.

C’est pourquoi j’ai lancé un appel à Lyon le 24 octobre afin que la bataille pour l’égalité et contre les discriminations soit le premier chantier du Parti socialiste nouveau que nous voulons bâtir.

Nous proposons plusieurs actions fortes et concrètes :

- Faire connaître les discriminations, en portant auprès de la  HALDE –dont les moyens doivent être renforcés- systématiquement les situations dont nous avons connaissance ;

 - Accompagner les victimes et les aider à se porter partie civile, par exemple grâce à la mise en place de médiateurs dans nos collectivités locales ;

- Faire entrer la richesse de la France dans les instances de représentation en commençant par notre propre parti, au sein de service public en commençant par les collectivités territoriales à direction socialiste qui ont un devoir d’exemplarité ;

- Multiplier les initiatives pour ouvrir les yeux des entreprises et en faire des partenaires du rejet des discriminations, via, notamment, des jumelages entreprises-clubs sportifs des quartiers où les cadres parrainent des jeunes comme il en existe à Lille ;

- Généraliser la pratique du testing en matière d'accès à l'emploi, au logement ou aux loisirs (ainsi, les communes peuvent supprimer les autorisations d'ouverture pour les discothèques ayant pratiqué la discrimination à l'entrée) ;

- Créer des conseils des résidents étrangers partout dans l'attente du droit de vote des étrangers.

Ces orientations sont d'urgence sociale et d'intérêt national. Quelle que soit l'issue du congrès de Reims, nous devrons les mettre en œuvre. C'est le devoir du Parti socialiste et de la gauche de dire « Non aux discriminations, aux inégalités, aux injustices ». J’en appelle dès maintenant à l’ensemble des militants et responsables socialistes pour que cet engagement soit pris et soit le premier acte fort du parti socialiste au lendemain du congrès de Reims. Soyons à la hauteur de notre histoire commune : la France n'a jamais été aussi forte, aussi exemplaire, qu'en permettant à chacun d'apporter sa contribution à la République vivante. Liberté, égalité, fraternité : mieux qu'une devise au fronton de nos bâtiments publics, faisons de nos valeurs républicaines des points cardinaux dans notre cœur.

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article