Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 20:53
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Martine Aubry 2012
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 09:33

Martine Aubry, maire de Lille et ancien ministre, est la première secrétaire du parti socialiste depuis près de 3 ans. Elle dirige se parti de main de maître comme trop peu ont su le faire avant elle.

 

Une femme respectée et compétente

 

Elle est la première femme au parti socialiste à occuper cette fonction politique importante, et ceci juste à la suite d'une période particulièrement difficile pour les socialistes et toute la gauche. C’est une responsabilité importante qui fait d’elle aujourd’hui en France, en Europe, mais aussi dans le monde entier, la personne la plus emblématique de ce parti. Elle est actuellement reconnue et respectée de toutes les personnalités importantes au sein de la sphère politique internationale.

Forte de son expérience au sommet de ministères importants puis à la tête de l'agglomération lilloise, elle a clairement montré ses compétences et capacités à engager fermement des réformes nécessaires, essentielles et durables.

L’emploi est resté, tout au long de son parcours, au cœur de ses compétences et c’est sans aucun doute de cela dont notre pays à le plus besoin aujourd’hui.

 

Une femme qui fait la différence

 

Les français ont pu voir que la méthode Aubry a payé et paye encore. Grace à elle, le parti socialiste a franchit tous les obstacles les uns après les autres :

 

• Elle a réussi à redonner le goût de la politique aux militants ;

• Elle a souhaité et mené à son terme l’organisation des primaires ;

• Elle porte mieux que n’importe quel autre candidat le projet socialiste.

 

Ce projet socialiste est avant tout un projet collectif. Il est le fruit de deux ans d’écoute des préoccupations des Français. Nombre de militants y ont contribué et des militants quimpérois s’y sont même particulièrement investis avec succès. C’est bien ce qui, autorise Martine Aubry, avec crédibilité, à utiliser le « Nous » quand elle s’adresse au français. C’est aussi ce qui fait nettement d’elle la meilleure pour porter ce programme et les alliances qu'elle a coordonnés jusqu'ici. Ceci marque une différence importante entre elle et les autres candidats. Sur le non-cumul des mandats Elle a également dû batailler ferme pour parvenir au non-cumul des mandats. Ce non-cumul des mandats, elle l’a voulu et obtenu avec le soutien des militants. Cela représente une avancée significative pour réussir enfin à redistribuer les cartes et apporter un sang nouveau à toute la classe politique. Les français ont de véritables attentes à ce sujet.

 

Sur l’égalité femmes hommes

 

L’égalité femmes–hommes est bien plus qu’un sujet de société pour Martine Aubry : c’est une façon de transformer toute la société vers plus de justice et de progrès.

 

Elle propose notamment :

 

• la création d’un Ministère des droits des femmes et de l’égalité entre les genres,

• l’égalité professionnelle : des droits formels à l’égalité réelle,

 

Sur la sortie du nucléaire et les énergies alternatives Martine Aubry s’engage à nous sortir progressivement et sérieusement du nucléaire. Aux postures, symboles et querelles de calendrier, elle préfère des scénarios économiquement raisonnables, écologiquement efficaces et socialement justes. Greenpeace de s’y est pas trompé en la classant parmi les engagés de cette cause dans son stress test.

 

Une femme qui rassemble largement

 

Sur Lille, par des actions très concrètes, Martine Aubry a déjà brillamment montré comment concilier économie et écologie, exigence sociale et ambition culturelle.

Elle ne manque jamais de respect envers ses adversaires. Sa capacité à rassembler est bien réelle : le rassemblement de toute la gauche est son objectif et elle apparaît naturellement comme le véritable coeur de cette gauche rassemblée. Elle a déjà su rassembler les socialistes nul doute qu’elle saura également rassembler toutes les forces de gauche et bien au delà, tous les français qui n’ont jamais été autant clivés et divisés que sous le quinquennat actuel. Elle est déterminée à agir pour une société qui rassemble et pour le redressement de la France, elle n'a jamais baissé les bras. Si elle est élue présidente de la République, elle sera prête à engager le changement dès le premier jour de son mandat.

 

Une femme chef d’Etat

 

Dans la période grave que nous traversons, il faut un chef d’Etat qui sache tenir le gouvernail dans la tempête. Il faut donc, à la tête de notre pays, quelqu’un qui fasse preuve d’autorité, de détermination et de courage : le courage de trancher, le courage de déplaire, le courage d’affronter et de surmonter les crises. Peu de personnes incarnent à ce point tant de qualités indispensables.

Son « sens de l'Etat » et sa « combativité », sa « proximité » et sa grande « humanité », font d’elle la « Présidente » dont la France à besoin pour sortir de la crise et renouer avec la confiance. Une femme « Présidente de la République », serait aussi clairement perçue comme le reflet d’un véritable signe de modernité pour notre pays.

 

La seule à réunir un tel ensemble de compétences

 

Martine Aubry n’est pas guidée par ses ambitions personnelles. C’est sa force et c’est justement notre chance. Elle a un rapport hautement moral avec la fonction présidentielle. Comme l’ont déjà rappelé nombre de ses soutiens, elle incarne, sans aucun doute possible, la seule personne aujourd'hui capable de réussir la juste prise en compte des enjeux de « l'économie », du « social » et de la « démocratie » avec ce sens « moral » et cette « éthique » qui la caractérisent vraiment. Compétences et crédibilité sont vraiment les deux termes qui la résument le mieux.

 

La meilleure Présidente possible

 

Lors des présidentielles à venir, il ne suffira pas de gagner une bataille électorale contre le président sortant en étant porté par les sondages. Il faudra à la suite tenir très haut la fonction présidentielle dans un contexte difficile. L’essentiel se jouera à l’échelle de l’Europe. A ce titre, Martine Aubry, qui sait justement s'entourer, fera incontestablement une « bien meilleure présidente » qu’aucun autre candidat à ces primaires. En ce sens, c’est bien elle la seule qui incarne parfaitement le vote utile !

 

Elle n’est pas pour la synthèse molle ou le consensus à minima ! Elle sait très bien arbitrer les situations difficiles et ambigües : « On ne battra pas une droite dure avec une gauche molle ! »

 

Je ne doute pas que toutes les personnes sensibles à une meilleure redistribution des richesses et du travail, et qui aspirent à un réel renouveau de la cohérence politique pour ce pays, soutiennent Martine Aubry et la suivent dans son engagement au service des français.

 

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Martine Aubry 2012
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 17:56

Cette année sera marquée, en tout cas pour ma part, par le formidable élan démocratique qui est survenu dans le monde arabe. La jeunesse tunisienne nous a montré que par le courage, la détermination et sans tomber dans le joug des extrémismes que ce qui semblait impossible hier devient peu à peu une réalité, même s’il reste du chemin.

 

Ces événements ont montré que la jeunesse sait être responsable et que le siècle du patriarcat absolu ou « bienveillant » est révolu. L’avenir du pays, c’est la jeunesse et c’est en partie à elle de prendre les rennes de son destin.

Je ne pense pas que ce message soit simplement spécifique à cette région du monde. Dans nos pays industrialises, la jeunesse est certes minoritaire dans la pyramide des âges mais aspire elle aussi à des jours meilleurs. Il est loin l’image caricaturale d’une jeunesse irresponsable, qui ne pense qu’à profiter de la vie ou qui se berce d’utopies. Ma génération et les suivantes sont nées avec l’épée de Damoclès du chômage et du déclassement qui ne les a que rarement quittés mais elles n’ont pas encore sombré dans la résignation et le renoncement.



En France, 2012 sera une année cruciale. Apres plus de dix an de charcutage sociale, après 10 ans d’attaque au pacte républicain et aux valeurs humanistes, le peuple français aspire au changement, il veut cheminer vers la France qu’ils aiment, celle qui se soucie de ces ainés, de ces jeunes, des exclus, celle dont la voix porte, au-delà de nos frontières, un message d’espérance et de courage.



Comme tous les français, la jeunesse aspire au réalisme et au courage de ses responsables politiques. Tous les responsables font de la jeunesse une de leur priorité, ils parlent souvent de la jeunesse : « l’avenir de la société » mais oublie souvent de parler à la jeunesse.



Martine Aubry l’a, à mon avis, bien compris. Depuis longtemps, elle s’est efforcée de défendre des mesures qui tiennent à coeur aux jeunes et moins jeunes. Elle fut une des premières, il y a plus de 10 ans à défendre l’allocation autonomie jeunesse, c’est la candidate la plus déterminée à faire les « emplois d’avenir », à proposer des

actions concrètes pour reformer l’éducation et à avoir le courage de défendre l’accès à la culture et aux loisirs même en temps de crise. Son action pour la jeunesse ne se contente pas d’incantations.



D’autre part sans faire de jeunisme, elle a su promouvoir les nouvelles générations et le renouvellement. Son équipe de campagne s’est largement ouverte aux jeunes et à la société civile, il en a été de même avec les responsables qu’elle a portés dans les différentes instances du PS et lors des investitures des candidat-es aux élections intermédiaires. Le renouvellement, la parité, la diversité, le non cumul des mandats ne sont pas que des mots chez Martine Aubry, ils se concrétisent, à chaque occasion, en acte.



D’une manière générale, c’est la candidate qui a fait de la réalisation de ses engagements sa marque de fabrique (35h, emploi jeune, CMU, non cumul des mandats …) sans jamais plier devant les nombreuses difficultés.



Martine Aubry se pose en véritable architecte d’une société où la majorité des français pourront vivre et ne pas seulement survivre, elle réveille les espoirs d’un monde plus juste et fraternel.

 

« Ne pas promettre l’impossible mais dépasser le possible », c’est ce à quoi nous invite sa candidature.



Le 09 octobre, je voterai pour une candidate déterminée et porteuse d’espoir, je voterai Martine Aubry.

Karim Ghachem

Conseiller Municipal de Quimper

 

 

 

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Martine Aubry 2012
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:16

Après le Stress test de Greenpeace que vous pouvez toujours consulter sur GreenPeaceVoici un comparateur de mesures préconisées par les 6 candidats aux primaires citoyennes proposé par Le Monde .fr (cliquez sur l'image pour être dirigé vers le comparateur.

 

Si ça peut aider certains à faire leur choix

 

310574_10150476797239408_584079407_11340403_314076834_n.jpg

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Martine Aubry 2012
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 13:44

images-0309_1719.JPGBonjour

 

Je soutiens et voterai Martine Aubry aux primaires citoyennes.

 

Ce choix repose avant tout sur une détermination chevillée au corps que je partage avec elle d’accompagner celles et ceux qui souffrent dans notre pays, et plus particulièrement depuis la dernière élection présidentielle.

Faire de la politique, au sens noble du terme, au sens « politis » revient à l’idée de changer la vie de la cité. C’est le sens de l’engagement de Martine Aubry, qui dans son parcours de femme de gauche, comme de femme d’état, pour les Lillois, comme pour tous les français, a souvent contribuer à changer la vie.

La CMU et les 35 heures, deux mesures que l’on doit à Martine Aubry ont amélioré le quotidien de millions de nos compatriotes. Ces deux créations, non seulement sont des avancées sociales majeures du siècle dernier, mais demandaient également des compétences économiques d’une rare précision.

Par ailleurs, sur la question du handicap, qui fut ma porte d’entrée en politique, si le parti socialiste à ce jour n’en fait plus une question périphérique, c’est par l’action de Martine Aubry en tant que première secrétaire du parti socialiste, qui a remis celui-ci au travail après une période de sommeil idéologique. Avec d’autres, j’ai porté sur Quimper de fortes revendications, qui à ce jour font aujourd’hui parti du projet politique socialiste, en matière d’intégration scolaire, d’insertion professionnelle, d’accès à tout pour tous, de compensation universelle et d’augmentation de l’AAH.

A cette image, la façon de faire de la politique de Martine Aubry s’inscrit dans un processus de modernité et de clarté sur de nombreuses propositions, ancrées à gauche. C’est notamment le cas sur la question de l’emploi des jeunes (300 000 emplois financés et planifiés), de la sortie du nucléaire (première du classement « greenpeace » avec Eva Joly), du non cumul des mandats (qui restaurera la confiance entre le peuple et les élus) etc... Seule cette clarté saura rassembler la gauche en Mai 2012, et réunir ainsi les conditions de la victoire. Il ne s’agit pas de gagner pour le plaisir de battre Sarkozy et Le Pen, mais cette clarté affichée permet également de gagner pour aller vers les français qui nous attendent aujourd’hui.

Enfin, les 9 et 16 Octobre prochain, je ferai le choix non d’un vote utile, mais celui de la compétence et des convictions. Car notre pays, nos compatriotes, ont besoin d’un engagement sincère qui, sans promettre l’impossible, tant notre république a été abîmée, saura redresser le pays, dans le contexte que nous connaissons aujourd’hui.

Les compétences au service des convictions font de Martine Aubry la présidente qu’il nous faut.

Amitiés,

Jean-Marc Tanguy,

Conseiller Municipal Délégué aux Personnes en Situation de Handicap –Ville de Quimper-

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Martine Aubry 2012
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 23:53

Bertrand Delanoe etait en visite à Quimper lundi 3 octobre où il a pu rencontrer des entrepreneurs, des citoyens et des associations sociales et humanitaires.

 

Ce fut des échanges riches et ceux qui ont participé à ces moments de campagne ont pu apprécié la qualité de l'homme politique. Il nous a exposé les raisons pour lesquelles Martine Aubry était la meilleure candadate pour écrire demain une nouvelle page de l'histoire de France et retrouver cette France qu'on aime.

 

 

 

 

 

 

Revue de presse du déplacement de Bertrand Delanoe:

Video Ouest France

Le telegramme

Penhars Info

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Martine Aubry 2012
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 20:34
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Martine Aubry 2012
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 13:43

bertrand-delanoe.JPGC’est l’heure du choix. L’unité des forces progressistes sera d’autant plus profonde, d’autant plus réelle, qu’elle s’établira sur une orientation politique claire, sur des priorités assumées.

En ce qui me concerne, on le sait, en liberté et en responsabilité, j’ai choisi. Sans que cela remette en cause l’estime que je porte aux autres candidats, je voterai, le dimanche 9 octobre, pour Martine Aubry. Et je tiens à en rappeler ici brièvement les principales raisons.

 

1. Je suis convaincu que la gauche est menacée, dans la présidentielle de 2012, par deux écueils d’égale gravité : celui d’apparaître comme laxiste, irresponsable et dépensière ; et celui de réduire ses ambitions à une dimension purement comptable. Nous gagnerons si nous savons marcher sur deux jambes : d’une part, le sérieux budgétaire, car sans assainissement de ses comptes publics la France – chacun le sait- court à la catastrophe ; d’autre part, la justice sociale. Ce deuxième impératif est aussi essentiel que le premier, non seulement par souci élémentaire d’équité, mais aussi au nom de la paix civile : l’exaspération sociale est un ferment d’instabilité au moins aussi important que les questions budgétaires. Or je sais que Martine Aubry rendra compatibles, et même complémentaires ces deux objectifs : le sérieux et la justice. Elle l’a prouvé quand elle était ministre en charge des affaires sociales, notamment, en rétablissant les comptes de la sécurité sociale tout en créant la Couverture maladie universelle.

 

2. Le malaise français, le doute français, ont un nom : le chômage. Trois millions de sans emploi, cinq millions d’inscrits à Pôle emploi, ce sont autant de tragédies individuelles. Si notre pays a, à ce point, perdu confiance en lui-même, c’est d’abord pour cela. Et Martine Aubry est, sans conteste, la mieux placée pour relever ce défi. Le travail, si j’ose dire, c’est son métier. Elle fut l’une des principales inspiratrices des lois Auroux, qui ont institué, pour les salariés, de nouveaux droits fondamentaux. Elle connaît intimement le monde de l’entreprise et le secteur industriel pour avoir travaillé au sein du groupe Péchiney. Nous lui devons aussi, sous l’autorité de Lionel Jospin, les emplois jeunes qui ont mis au travail des centaines de milliers de jeunes (70% des personnes ainsi entrées sur le marché du travail n’en sont pas sorties). Et c’est dans le même esprit qu’elle a inscrit dans notre projet commun les 300 000 « emplois d’avenir ». On nous dit que ce n’est pas nouveau ? Je réponds : « Et alors, puisque ça marche ? ». Au total, si, entre 1997 et 2002, la France a créé 2 millions d’emplois, Martine Aubry y est pour beaucoup. Parce qu’elle sait trouver l’équilibre entre l’impulsion publique et l’initiative privée, entre l’encouragement à l’innovation, et, quand il le faut, des politiques résolument interventionnistes. En soutenant le tissu des petites et moyennes entreprises, en mettant au service de l’emploi sa connaissance fine du monde de l’entreprise, en déployant, à l’échelle d’un pays, le volontarisme dont elle a fait preuve à Lille, Martine Aubry sera la candidate de l’emploi.

 

3. Dans la période infiniment grave que nous traversons, il faut un chef d’Etat qui tienne le gouvernail. Il faut, à la tête de notre pays, quelqu’un qui fasse preuve d’autorité, de détermination, et de courage : le courage de trancher, le courage de déplaire, le courage d’affronter et de surmonter les crises. Par son expérience, par son tempérament, Martine Aubry est une femme d’Etat, elle en aura les vertus et le caractère. Elle saura choisir, et assumer ses choix, sans renoncer à rassembler. Elle l’a prouvé, pendant trois ans, comme Première secrétaire du parti socialiste : elle peut faire travailler ensemble des personnes différentes, en leur fixant un cap commun. Ainsi a-t-elle coordonné, pour 2012, la préparation d’un projet dynamique, et créé les conditions de son adoption à l’unanimité. C’est dans ce même esprit que Martine Aubry sera la candidate du rassemblement des forces progressistes et écologistes. Elle permettra, mieux que personne, d’éviter l’éparpillement des voix de gauche au premier tour. Et elle garantira, dans la durée, en réduisant autant que possible les oppositions internes, le succès d’une équipe nouvelle, rassemblée, et dédiée au redressement de la France.

Bertrand Delanoë

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Martine Aubry 2012
commenter cet article
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 22:21

Je m'excuse par avance de la qualité de l'image: être stable avec un iphone n'est pas toujours aisé mais le discours en vaut la peine même si je regrette de ne pas avoir enregistrer les débats du matin dont je vous parlais dans l'article précédent.

 

 

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Martine Aubry 2012
commenter cet article
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 21:42

DSC00482.JPGCette semaine a été riche en débat dans le Finistère.

 

Tout d'abord mercredi à Quimper au Chapeau rouge, plus de 160 personnes dont pres de 40% non adhérentes au PS ou au PRG ont assitées à un débat de haute tenue avec Gilbert Le Bris pour Arnaud Montebourg, Richard Ferrand pour Martine Aubry, Christiane Migot pour Jean-Michel Baylet, Ali Soumaré pour Manuel Valls, Bernard Poignant pour François Hollande et Stephane Riou pour Segolène Royal.

 

Après la présentation générale du débat, de l'enjeu et modalité des primaires, c'est Emmanuelle Bénard qui a animé ce débat et notamment l"échange entre la salle et les orateurs.

 

Le débat a porté sur à peu près tous les sujets importants: Crise, Nucléaire, mondialisation, non cumul des mandat, 35h, éducation, Handicap...

 

Richard Ferrand a été à la hauteur de la détermination de Martine, combativité, sérieux, porteur d'espoir et des valeurs de la Gauche. A l'image de la campagne de Martine Aubry, on a retrouvé le sens du militantisme de gauche, des combats auxquels on ne renonce pas et le refus de toute résignation face aux dicktats des puissants et du capitalisme financier.

 

Jeudi, nous nous sommes retrouvés avec quelques militants à la fédération du Parti Socialiste pour suivre le débat sur France 2. Mon choix qui est fait depuis longtemps n'a été que renforcé par la force de la personnalité et de l'engagement de Martine Aubry. Pour être totalement honnète j'ai trouvé Arnaud Montebourg très bon aussi. Francois Hollande malgrè ses talents indéniables m'a paru pas à l'aise avec l'exercice contrairement à son habitude, mais sa position de "favori des médias" n'est pas toujours facile à assumer.

Je reprendrai la phrase de Gilbert Le Bris, jeudi, il y a eu un gagnant "les primaires" et un perdant "l'UMP".

 

Enfin Samedi, je me suis délecté du débat organisé par la fédération. Axel Kahn défendait les couleurs de Martine Aubry et ce fut un régal. Entendre un "non politique" nous définir ce qu'était la gauche avec toutes ses trippes et son coeur m'a profondément ému. Ce chercheur hors pair  dont je lisais les articles étudiant, ce président d'une des plus grandes universités d'Europe a su trouver les mots, le ton pour nous donner le cap, l'espoir et la détermination pour mener ce combat jusqu'au bout. Faire en sorte que la France et ses idéaux de justice, de solidarité, de laicité retrouve la lumière. Ce changement a un nom : Martine Aubry.

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Martine Aubry 2012
commenter cet article