Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 10:39

nvosouffle_2-copie-1.jpgHier soir, la réunion publique de la liste « Quimper, un nouveau souffle » devant une salle pleine a été un véritable succès.

Succès, d’abord par le nombre de personnes qui sont venues pour  cette réunion, et surtout par le nombre de citoyens non déjà convaincus par notre projet. Cela change des réunions convenues où tout le monde se connaît.  
 
Succès ensuite par le dynamisme et l’intérêt des échanges. Les questions étaient argumentées, les propos non démagogiques et les thèmes étaient variés. Le tout dans une atmosphère cordiale et de grand respect.
 
Il a été question de parcours de vie, de la place des personnes âgées et des jeunes dans la cité, de handicap, d’inondation, d’éco habitats, de transport, de sécurité, de développement économique et solidaire…
 
Bernard poignant et certains de ses colistiers se sont attachés à répondre de façon précise mais sans jamais tomber dans le piège des promesses démagogique aux différentes questions.
 
En bref, une réunion d’où je ressors satisfait et enrichi des réflexions et interrogations des différents participants.
 
Ce soir, deuxième réunion publique à la MPT Penhars à 20h30. Venez nombreux enrichir notre débat !
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 14:10

Une banderilles de plus dans notre république

773c643f50213faca3e78da448dc175e.jpgAprès les coups plus ou moins discrets attentés à la loi de 1905 en particulier et au socle de notre pacte républicain en général, voici que s’éclaircit de plus en plus la position de notre président sur les sectes.
 
Dans un entretien à VSD de ce jour, Emmanuelle Mignon, la directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, considère que « les sectes sont un non problème » , que "la liste établie en 1995 est scandaleuse" et qu'"on peut s'interroger" sur la menace représentée par la Scientologie.
 
Il est vrai qu’avant de devenir calife à la place du calife, notre très cher ex ministre de l’intérieur avait reçu en grande ponte le numéro 2 de la scientologie Tom Cruise.
 
Que Sarkozy soit au plus bas dans les sondages en ce moment avec 36% d’opinion favorable ne révèle cependant pas l’inquiétude que devrait avoir les français sur le tournant que la République française est en train de prendre. Même si la gestion et l’étalage de sa vie pseudo privée est tout simplement indécente, la politique de sabotage des piliers républicains de la France, garant de l’équilibre de notre nation, doit succiter plus que de l’indignation.
 
Attention, Danger !
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans blog politique : Sarkozy
commenter cet article
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 11:58
Moulin Vert

bandeau1.jpg


Ce soir à 20H30 à la maison de quartier du moulin vert, aura lieu la première réunion publique de la liste "Quimper, un nouveau souffle"

Nous vous y attendons nombreux, ce sera l'occasion d'échanges sur notre projet, de débats avec les citoyens.

D'autres réunions dans les quartiers sont prévues:

      21 FEVRIER 20H30 MPT PENHARS
 
4 MARS 20H30 MPT DE KERFEUNTEUN
 
6 MARS 18H00 MPT ERGUE ARMEL
 
7 MARS 20H30 CENTRE DES ABEILLES TERRE NOIRE

Et le meeting de la gauche rassemblée au chapeau rouge le 05 mars à 20h30

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 13:08

Un article dans libé du 15/02 commis par Henri Pena-Ruiz écrivain et philosophe, ancien membre de la commission Stasi que l'on m'a conseillé et que j'ai trouvé assez interressant, à vous de juger...

Libé du 15/02

Qu’est-ce que «moderniser la laïcité» selon M. Sarkozy ? La loi laïque de 1905 a 102 ans. Son âge la disqualifie-t-elle ? Que dire alors des droits de l’homme (200 ans !), et de la loi d’amour attribuée au Christ (2 000 ans !). La seule vraie question, en fait, est de savoir si cette loi est juste ou non. Or que dit-elle ? D’abord que la conscience doit être libre, et le libre exercice des cultes garanti (article 1). Ensuite que la croyance religieuse n’engage que les croyants. La République doit donc s’abstenir de se prononcer sur elle, comme d’ailleurs sur l’athéisme. Son silence signifie neutralité et assure aux différents types de conviction personnelle une égalité de traitement. Aucun type de conviction ne doit donc jouir d’une reconnaissance publique ni d’un quelconque financement public (article 2). Ce qui concerne certains ne peut s’imposer à tous, ni être à la charge de tous. Bref, la religion n’est pas un service public.

La laïcité se définit donc par la conjonction de trois principes : la liberté de conscience, l’égalité de droits des citoyens, sans distinction de conviction, et l’universalité de l’action de la sphère publique, dévolue au seul intérêt général. En cessant de financer les cultes, l’Etat peut d’autant mieux se consacrer à ce qui concerne tous les hommes : la santé, la culture, l’éducation, entre autres, sont des biens universels, et leur prise en charge publique permet pour tous une réelle économie. Le croyant qui reçoit des soins gratuits à l’hôpital public, sans devoir acquitter de franchise sur les médicaments, peut d’autant mieux se cotiser volontairement pour financer son culte, s’il est pratiquant. On voit que la laïcité, sans adjectif, n’est pas «négative» à l’égard des religions, ni non plus «fermée» ou «exclusive». Les adjectifs dont on voudrait l’affubler (positive, ouverte, inclusive, moderne) recouvrent une critique masquée.
Est-ce la nostalgie des privilèges publics de la religion qui se cache ainsi sous un vocabulaire polémique ? M. Sarkozy appelle modernisation le rétablissement de tels privilèges, au nom de l’utilité sociale supposée des religions. Veut-il refinancer publiquement les cultes ? La création de franchises médicales pour la santé, qui concerne tout le monde, laisse songeur : trop pauvre pour la santé, l’Etat serait assez riche pour la religion.
La laïcité a-t-elle vraiment pris des rides ? En quoi la loi laïque de séparation serait-elle aujourd’hui dépassée ? Une écriture partisane de l’Histoire le prétend. Elle consiste à dire que la séparation laïque se serait faite contre les religions, et en particulier contre le catholicisme. Faux. Supprimer les privilèges institutionnels des religions, ce n’est pas lutter contre elles, mais contre la collusion entre le pouvoir politique et les autorités religieuses. Le pasteur Lafon de Montauban et l’abbé Lemire virent d’ailleurs dans la laïcité une occasion salutaire pour la foi religieuse de se recentrer sur son témoignage spirituel. L’amalgame entre laïcité et combat antireligieux est faux et malveillant. Le croyant Victor Hugo fait l’éloge de la religion tout en critiquant le parti clérical. Il définit magistralement la séparation laïque : «Je veux l’Etat chez lui et l’Eglise chez elle.»
Cent ans après, les principes énoncés dans la loi laïque ont-ils perdu de leur pertinence ? Leur portée va bien au-delà du contexte historique de 1905, et ils sont plus actuels que jamais. Plus la diversité des traditions et des convictions s’accroît dans la population, plus il est nécessaire que le cadre qui organise la vie commune soit affranchi de tout particularisme religieux. La laïcisation de la puissance publique fonde un tel cadre pour permettre aux hommes de vivre ensemble avec leurs différences de conviction. Elle évite l’enfermement communautariste, aliénant et source de conflit, tout en assurant à chacun, sans discrimination, le libre choix de sa conviction personnelle et de son éthique de vie. Comment une Europe privilégiant le christianisme pourrait-elle assurer l’égalité des droits aux tenants des autres confessions religieuses, de l’athéisme, ou de l’agnosticisme ? La distinction entre l’intérêt général et l’intérêt particulier implique une frontière nette entre le culturel et le cultuel. Brouiller ou relativiser cette distinction, c’est subvertir insidieusement le partage laïque. Et tenter de réintroduire le financement public du cultuel via celui du culturel. C’est ce que recommande le rapport de la commission Machelon, machine de guerre contre la laïcité et référence constante de Mme Alliot-Marie. Les adversaires de la laïcité dissimulent mal la nostalgie des privilèges perdus.
Comment déguiser un nouveau privilège en mesure de justice ? En quoi la montée de l’islam ou des églises évangéliques devrait-elle mettre en cause la laïcité ? Certes, en 1905, les catholiques conservent l’usufruit partiel, pour leur culte, des 34 500 églises et cathédrales léguées par l’histoire. Ces édifices, en partie classés monuments historiques, sont aussi un patrimoine artistique accessible à tous. Va-t-on reprocher à la loi laïque d’avoir été trop douce ? Dans un Etat de droit, aucune loi n’est rétroactive. Reste que la nouvelle norme est claire : toute nouvelle construction est désormais à la charge des seuls fidèles. Aujourd’hui, certains entendent faire rétablir le financement public des lieux de culte au nom de l’égalité des religions. Ils déguisent cette revendication très intéressée en une défense des plus démunis, et invoquent le déficit supposé des mosquées. Or ce déficit n’est pas si grand qu’on le dit. D’une part, toutes les personnes issues de l’immigration maghrébine et turque ne sont pas de confession musulmane. D’autre part, seule une minorité de croyants sont pratiquants (environ 20 %). La priorité n’est-elle pas d’assurer à toute la population des logements décents, des équipements éducatifs de qualité, des soins accessibles ? En république, aucune loi ne peut reconnaître aux uns ce qu’elle refuserait aux autres. Donc la réintroduction du financement public des cultes bénéficierait à toutes les religions. Faudra-t-il aussi financer, par souci d’égalité, des maisons de la Libre Pensée et des temples maçonniques ? La communautarisation de l’argent public n’est évidemment pas souhaitable. Donc priorité au bien commun et à lui seul : ainsi croyants et athées financeront eux-mêmes leurs lieux de rencontre plus aisément. Quant à la crainte des financements étrangers, elle est irrecevable. La République, arbitre des actes et non des croyances, peut exiger que tout responsable religieux, étranger ou non, respecte le droit. Un chef religieux qui dans ses discours appelle à battre une femme adultère enfreint la loi. La laïcité est vraiment menacée dès lors que s’inventent des prétextes pour la détruire en prétendant la rénover. Sachons rétablir la vérité pour promouvoir un idéal commun à Taslima Nasreen et à Victor Hugo.
 
Auteur de Qu’est-ce que la laïcité ? (Gallimard) et de Leçons sur le bonheur (Flammarion).
 
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans blog politique : Sarkozy
commenter cet article
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 22:46
CIMG4076.JPGDeux petites photos pour illustrer l'atmosphère de cette campagne. Tout d'abort les collages d'affiche sur les panneaux d'expression libre. C'est toujours le moment d'une intense détente avec ce soir la  mes deux camarades JM et Flo (un educ et le crabe pour les lecteurs des blogs amis). Des moment de rires et de complicités qui  redonnent de l'énergie même si la nuit fut courte 3h de sommeil.

CIMG4085.JPG

Ensuite, un porte à porte à Prat Ar Rouz avec Bernard Poignant, Georges Kergonna, Brigitte Le Cam et René Isaac. L'accueil a été vraiment chaleureux, les échanges toujours instructifs, même le soleil était de la partie caressant le feuillage du bois d'amour et donnant à cette journée une atmosphère des plus sympathique. Quand l'utile se joint à l'agréable, quoi demander de plus!



Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 14:18

IMG_0154.jpgLa campagne entre dans une phase réellement active depuis ce début février.

La preuve, le nombre impressionnant de militants de tout partis sur les marchés chaque semaine. Bien entendu, les socialistes et leurs partenaires y sont présents, mais ceux-ci ont l’habitude de ces rencontres avec les quimpérois même en période non électorale.
 
Aux halles, A Kermoysan, au petit casino d’Ergue Armel, au marché Bio de Kerfeunteun ou au marché du Braden, nous nous retrouvons régulièrement avec les quimpérois pour échanger, discuter, recueillir les impressions autour du journal le Quimper Socialiste ou lors d’autres diffusions depuis plusieurs années. Et ceci quel que soit la saison ou le contexte électorale.
 
La campagne municipale est aussi l’occasion de l’émulsion des attentes, espérances, frustrations des citoyens. C’est un moment riche, intense car l’échange appelle à la prise de position, non forcement une réponse « concrète » nouveau mot à la mode qui serait encore de l’ordre de la promesse électoraliste, mais à un exposé de la méthode et du cap que l’on a choisit. Oui c’est le moment des engagements à mettre en œuvre, une fois élu, la concertation sur des dossiers que l’on juge prioritaire et non pas comme le pratique encore certain-e, des promesses clientélistes et individualistes « je vous trouverai un poste à la mairie », « je vous … »…Oui c’est aussi le moment de faire la transparence sur le mode de décision et d’arbitrage, sur la part active accordée aux citoyens quant aux décisions engageant l’avenir de leur ville…
 
La campagne de la gauche rassemblée sur Quimper, c’est 49 candidats de la liste « Quimper, un nouveau souffle » qui parcourent la ville à la rencontre des citoyens, qui effectuent un porte à porte afin de noter les témoignages, les doléances de chacun et d’expliciter notre projet. C’est aussi, un nombre conséquent de militants, de sympathisants fortement mobilisés pour accompagner les militants, tracter sur les marchés, rencontrer les acteurs de notre ville.
 
Et ensemble, le 09 et 16 mars, nous ouvrirons une nouvelle page pour Quimper, nous donnerons un nouveau souffle à cette ville.
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 23:16
Un petit clip pour soutenir nos candidats aux cantonales sur Quimper


Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 12:33
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Coup de coeur
commenter cet article
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 12:08
Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 18:13

La liste « Quimper en avant toute » vient de rendre public son programme municipal. Il est résumé ce matin 7 février 2008 dans les deux quotidiens « Ouest-France » et le « Télégramme ». Les Quimpérois s’en feront une idée à partir de ce qu’ils liront dans ces deux journaux. Ce n’est sans doute pas complet selon la formule d’Anne Roumanoff : « On ne nous dit pas tout ! » Mais cela permet de se faire une idée.

Spontanément quelques réflexions viennent à l’esprit :

1- Le titre de la liste est un clin d’oeil ou une pâle copie empruntée à la gauche brestoise en 2001. En effet son slogan était : « Brest en avant toute ! » Jusqu’où va se nicher l’ouverture !

2- Aucun mot, aucun geste, aucun signe pour le maire sortant Alain Gérard. Il n’est pas parfait, il est sujet à reproches. Comme souvent un maire. De là à l’ignorer c’est un manque d’élégance et de délicatesse. A moins que Madame Ramonet ne soit pas elle-même très fière du bilan de sept ans. Dans ce cas il vaut mieux ne pas la reconduire.

3- L’Agence de développement économique revient par la fenêtre. Elle était promise en 2001. Elle est « morte née » de façon pitoyable. Elle a été remplacée par un C.I.E.L, sorte de faux–nez ou faux – semblant économique. Ce Comité pour l’Initiative Economique Locale a même disparu de la circulation. Qui peut croire que ce qui n’a pas été fait en 2001 le serait en 2008 ?

4- Le Palais des Congrès figure dans les propositions. Très bien. Il était dans le programme de Madame Ramonet en 1995 avec implantation à Creac’h Gwenn. Il n’a pas eu l’ombre d’une réalisation à partir de 2001. Il n’est pas interdit d’avoir le goût de la répétition !

5- La première adjointe est chargée des Halles dans sa délégation. Il y a belle lurette qu’un travail approfondi sur le bâtiment aurait dû être fait. Il est un poumon alimentaire pour le centre ville. II a été quasiment abandonné par celle qui en avait la charge.

6- Un adjoint à la jeunesse est promis. Très bien. Mais comment décrocher un tel poste quand on a soi-même supprimé le Bureau Information Jeunesse. Comprenne qui pourra ! Madame Ramonet n’est pas à une contradiction près.

7- Enfin, pas un mot sur la dimension sociale d’un tel projet, comme si tous les Quimpérois vivaient sans difficulté. Le logement social n’apparaît dans aucun journal. On ne parle ni du CCAS ni de l’OPAC. Mais c’est sans doute une erreur !

8- Un comité d’experts associatifs est annoncé. D’abord, à gauche, on emploie plutôt l’expression « militants associatifs ». Les mots ont leur importance. Celui-là fait plus appel à l’engagement. Surtout, il est temps d’y penser. La plupart des associations de quartiers se plaignent d’être souvent mis devant le fait accompli. Vaut mieux tard que jamais !

Ceci étant dit, il y a toujours des choses utiles à glaner dans le projet des listes concurrentes. Par exemple, en matière de développement durable, tout le monde veut s’y mettre. C’est plutôt une bonne chose. Beaucoup de projets vont naître autour de ce concept et c’est positif. Un rappel de la réalité municipale des sept dernières années était quand même nécessaire.

Retrouver ce post sur www.bernardpoignant2008.fr

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Quimper
commenter cet article