Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 15:53

Petit retour sur un opéra qui m'a beaucoup plu, produit par la scène nationale de Quimper, mise en scene de Benjamin Lazar et dont la première a été présentée le 05 novembre : Cachafaz

 

Le pitch :

 

À Montevideo, en face de Buenos Aires, dans les années 1920 (ou de nos jours), Raulito et Cachafaz (un travesti et son souteneur caricature du macho latin) vivent misérablement dans un taudis.

Malgré la haine du voisinage, les policiers corrompus, ils tentent de survivre et rêvent d’un sort meilleur, de l’autre côté du fleuve ; jusqu’au jour où ils trouvent une étrange solution à leur manque de nourriture…

 

La mise en scène de Benjamin Lazar est remarquable, pleine d'originalité de surprise. La sensualité qui se dégage des deux principaux protagonistes est animale, violente. On est tout de suite projeté dans la chaleur de l'amérique latine.

 

Les voix sont remarquables avec une mention spéciale à Marc Mauillon dans le rôle de Raulito, impressionnant que ce soit par la voix ou dans l'interpretation. Pas pathos, toujours sur le fil, une interpretation en nuance pleine de charme et de poésir.

 

Mon seul bémol aura été pour les traductions qui étaient placées de chaque côté de la scène et en hauteur me contraignant au choix cornélien: comprendre ou voir, vu que mon espagnol est des plus rudimentaires, préhistorique même.

 

Si Cachafaz passe par chez vous, à ne pas louper...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Sortie culturelle
commenter cet article

commentaires