Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 01:29

 


 

et juste je vous fais suivre un message d'un camarade que j'ai reçu ce jour :

 

Laisses-moi te raconter le cauchemar que j’ai fait cette nuit et l’analyse que j’en tire :

 

Nous étions le 22 avril 2012 à 20h00, face à l’écran géant installé au centre culturel de Rosporden où nous nous étions réunis après une campagne joyeuse durant laquelle l’intelligence et l’humour nous avaient d’une part, fait oublier la morosité de la situation de notre pays et d’autre part, permis de surmonter une campagne très dure.

 

En effet, il avait fallu nous battre dans tous les sens, à la fois à notre gauche contre un Mélenchon agressif envers le PS, des écologistes braqués sur la sortie du nucléaire et l’aéroport de notre dame des Landes. Finalement le combat avait été plus simple avec Sarkozy, tout le monde était d’accord sur son départ, même Marine qui avait été plus populiste et surtout moins extrême dans ses propos.

 

Nous nous apprêtions donc à fêter la qualification de notre candidat au second tour, quand David Pujadas pris l’antenne, le regard sombre, il annonça une « nouvelle surprise présidentielle »…

Le Pen en tête, Sarkozy en ballotage avec notre candidat, nous allions devoir attendre toute la nuit pour connaitre les résultats et finalement voir notre champion éliminé au 1er tour.

 

Ce n’était plus de la déception qui se lisait sur les visages, mais plutôt de la colère. Car nous savions que notre système de protection sociale était définitivement enterré, et que les français des couches populaires et moyennes pour lesquelles nouas avions pourtant un projet de justice sociale basé sur une refonte de notre fiscalité, seraient les premières victimes.

 

3651 jours de militantisme n’avaient pas suffi à éviter le pire, que nous pensions pourtant avoir déjà vécu le 21 avril 2002.

 

Bref, je me suis réveillé, et j’ai commencé à me demander si ce scénario était possible, et inéluctable. Les sondages nous disent depuis 6 mois que François est le meilleur à gauche pour battre Sarkozy. Ces sondages ne nous empêchent-ils pas de réfléchir ?

 

J’ai discuté avec beaucoup de personnes qui ont participé au 1er tour de nos primaires, tous veulent éjecter Nicolas Sarkozy et la majorité d’entre eux avaient intégré le discours du VOTE UTILE, en faisant confiance aux sondages. Nombreux m’ont avoué ne pas avoir fait le choix du cœur mais plutôt celui de la raison, mais ils pensaient que François aurait fait un meilleur score, et ils n’ont pas compris le naufrage de Ségolène au profit d’Arnaud.

 

L’effet d’annonce des sondages a donné la première place à François. Devons-nous nous satisfaire de cette dynamique ?

 

 

Evidemment, il faut un rassemblement chez nous, mais ça c’est déjà acté, nous serons tous derrière le vainqueur déclaré le 16 octobre. Le rassemblement, il doit se faire au-delà de nos troupes, ce sont les électeurs potentiels de Besancenot récupérés par Mélenchon, ceux d’Europe Ecologie Les Verts, intransigeants avec la question nucléaire, qui constituent la clé de notre qualification du 22 avril prochain.

Sur ces points, François aura beaucoup de travail à accomplir, alors que Martine a anticipé et pourra se concentrer sur la campagne.

 

Alors, devons-nous déléguer une nouvelle fois la désignation de notre candidat aux instituts de sondages, dont nous ne savons d’ailleurs pas vraiment qui les finance ?

 

Je ne suis pas d’accord, et je ne veux pas revivre mon cauchemar, aussi demain je vais voter en mon âme et conscience sans tenir compte des appels incantatoires ; je vais voter pour faire vivre un espoir à gauche : quelque chose de fou, de révolutionnaire pour un militant du PS, je vais voter pour notre première secrétaire en disponibilité. Pour celle qui, soit disant, s’est engagée par défaut, sans réelle conviction …Rappelez-vous son entrée en campagne et le dénigrement subi, le fameux pacte avec DSK (Quelle horreur de faire des accords politiques !), elle ne s’est jamais plainte de ces coups bas, car elle sait qu’ils sont malheureusement inhérents à toute campagne.

Finalement elle est forte, elle va nous qualifier pour le 22 avril 2012 et faire gagner le peuple de gauche !!!

Voilà, si tu partages cet avis, n’hésites pas à voter pour LA CANDIDATE et à diffuser ce message.

 

Sincèrement socialiste,

F.C

Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Martine Aubry 2012
commenter cet article

commentaires