Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 19:47
Un atout pour la réforme des institutions internationales

DSK est candidat à la direction du FMI suite au soutien des 27 pays européens. Sa compétence, sa volonté de réforme et son talent reconnus au niveau international (parfois même plus qu'en France) seront autant d'atout pour la lourde tâche qu'aura un futur dirigeant du FMI qui veut réellement donner un nouveau cap à cette organisation internationale.

Quant à la polémique sur la poursuite de l'ouverture de Sarkozy, je trouve que l'amalgame est un peu trop gros. C'est d'une instance internationale dont il s'agit, pas d'une succursale de la holding présidentielle de notre président.

De plus, le consensus créé par cette candidature auprès de l'ensemble des gouvernements européens est dû plus à la reconnaissance de la bonne conduite de l'économie, des finances de la France lors des premières années du gouvernement de gauche conduite par Lionel Jospin et à la personnalité estimée de DSK que par le soutient soudain de Nicolas Sarkozy.

Enfin, une petite réflexion pour ceux qui doutent encore de la capacité de la gauche de diriger notre pays: 2 socialistes français à la tête de deux des institutions internationales Pascal Lamy à l'OMC et peut être DSK au FMI. Efficacité économique peut très bien rimer avec volonté de justice sociale.

Je crois aussi que c'est le symbole que les gouvernements des différents pays de la planète ont conscience que le néolibéralisme est sans issue, que la déréglementation, la dissolution des acquis sociaux sont contre productives et que le triptyque stabilisation-libéralisation-privatisation doit être abandonné.Face aux mutations rapides de la globalisation mondiale, ces instances internationales vont devoir redéfinir leurs priorités qui doivent être: l’annulation de la dette extérieure, la lutte contre la pauvreté, la redistribution des revenus, la préservation des services publics de santé et d’éducation, le développement d’infrastructures (transports, eau, …) et en priorité vers les pays en voie de développement. Cela n'est pas simplement une question de justice mais c'est aussi le seul salut pour les pays développés qui ne pourront pas indéfiniment ériger des murs inefficaces, des frontières perméables afin de pouvoir fermer les yeux sur le chaos qui est en train de se former en dehors de leurs abris.

Facile à dire, il faudra du courage, de la ténacité, de la force et du temps pour ceux qui auront la volonté d'aller dans cette direction.

Aussi, Dominique bon courage!


Ci joint le communiqué de DSK:

"Les Vingt-Sept Etats-membres de l’Union européenne viennent de soutenir ma candidature à la direction générale du Fonds Monétaire International.

Je veux remercier chaleureusement les Vingt-Sept de la confiance qu’ils m’ont témoignée. Les paroles et l’action très positives du Président de la République Française, Nicolas Sarkozy, ainsi que l’appui très engagé que m’apporte depuis le début le Premier Ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker ont été décisifs pour dégager le consensus nécessaire à celui qui sera choisi  pour occuper ce grand poste international.

C’est un premier pas très important. Je vais maintenant m’attacher à convaincre les autres parties prenantes.

La période qui vient doit être celle de l’adaptation du FMI à la nouvelle donne créée par la mondialisation financière. Il va en effet falloir redéfinir les missions du Fonds ainsi que la place respective des différents partenaires, notamment en donnant aux pays émergents le rôle qui leur revient".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans blog politique : DSK
commenter cet article

commentaires