Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 23:45
Sortons le sortant

Je vous propose dans ce post un argumentaire que m'a transmis un camarade (maximes pour ne pas le citer): Intéressant et je vous invite si vous ne l'avez déjà pas fait (ce ne sera pas la première fois que je vous le propose) de visiter le site de RESO et son petit frère AntiSarko

Le 22 avril et le 6 mai 2007, nous sommes appelés à voter lors de l'élection présidentielle. Ce vote est décisif pour notre avenir. Face à la Gauche, l'UMP présente un candidat qui veut imposer en France, les mauvaises recettes de la droite américaine : ultralibéralisme, populisme et démagogie.

Cet homme, c'est Nicolas Sarkozy.

Et voilà au moins dix bonnes raisons de lui faire barrage lors de l'élection présidentielle :



1. Nicolas Sarkozy, c'est la précarité de l'emploi généralisée.
Le candidat de l'UMP veut "fluidifier" le marché de travail en instaurant un contrat unique calqué sur le CNE /CPE. Avec lui, c'est la fin des CDI, la fragilisation des droits des salariés et la précarisation généralisée de l'emploi. Il l'a d'ailleurs reconnu : "Le CNE est un progrès, il ne faut pas y toucher " (, 24 janvier 2007)


2. Nicolas Sarkozy, c'est la remise en cause des acquis sociaux.
Dans son programme, le candidat de l'UMP défend l'idée que les chômeurs devront dorénavant exercer une activité pour pouvoir bénéficier d'allocations chômage ou le RMI. Voilà le retour des travaux forcés !


3. Nicolas Sarkozy, c'est l'instauration de la sélection à l'entrée de l'université.
Cherchant à mettre en concurrence les universités publiques et privées, Nicolas Sarkozy veut restreindre l'accès à l'université des bacheliers par la sélection.


4. Nicolas Sarkozy, c'est le développement de l'école privée au détriment du public.
Nicolas Sarkozy, en tant que président du Conseil général des Hauts-de-Seine, continue à financer largement la "fac PASQUA" avec des fonds publics. Dans la même logique, il souhaite promouvoir les écoles privées et supprimer les Zones d'Education Prioritaires qui permettent pourtant de donner plus de moyens aux établissements des quartiers les plus défavorisés.


5. Nicolas Sarkozy, c'est la société des héritiers.
"Tout devient possible"… pour les plus riches ! En se prononçant pour la suppression des droits de succession, Nicolas Sarkozy construit un système qui va reproduire, génération après génération, les inégalités plutôt que de les réduire. C'est la concentration des richesses dans les mains des héritiers.


6. Nicolas Sarkozy, c'est la fin de la sécurité sociale.
En instaurant une franchise pour les remboursements de soins et en favorisant le développement du secteur privé, Nicolas Sarkozy met profondément à mal la sécurité sociale et ouvre la voie à la privatisation totale du secteur de la santé en France.


7. Nicolas Sarkozy, c'est une France atlantiste.
A plusieurs reprises, le candidat de l'UMP s'est prononcé pour un rapprochement entre la France et les Etats-Unis dont il est fasciné. Fustigeant "l'arrogance française", Nicolas Sarkozy privilégie l'axe franco-américain à la construction européenne.


8. Nicolas Sarkozy, c'est le "tout répressif".
Alors que politique de lutte contre l'insécurité qu'il a mené depuis plusieurs années, a eu des résultats désastreux, Nicolas Sarkozy compte poursuivre le "tout répressif" en abaissant la majorité pénale de 18 à 16 ans et en multipliant les mesures sécuritaires et inhumaines.


9. Nicolas Sarkozy, c'est la remise en cause des libertés publiques.
Au nom de la lutte contre l'insécurité, le Ministre de l'Intérieur a déjà rogné de nombreux droits fondamentaux et fragilisé le principe de séparation des pouvoirs en stigmatisant les magistrats et les décisions de justice. Dans la même logique, Nicolas Sarkozy remet, par exemple, en cause le droit de grève.


10. Nicolas Sarkozy, c'est la stigmatisation des plus précaires.
Profondément populiste, le candidat de l'UMP cherche en permanence des bouc-émissaires pour expliquer ses échecs. Dans son projet, il s'attaque de nouveau aux plus démunis et aux immigrés. En limitant l'immigration aux seuls besoins du marché, Nicolas Sarkozy réduit les étrangers à une seule force de travail sans considération pour leur équilibre social et familial.



Vous hésitez encore ?

La preuve en image : http://www.antisarko.net/spip.php?article3166



Les jeunes de Gauche contre Sarkozy
http://www.antisarko.net


Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans blog politique : Sarkozy
commenter cet article

commentaires