Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

5 décembre 2006 2 05 /12 /décembre /2006 22:43
Débat avec Phillippe Herzog sur le thème de la mondialisation.

A l'invitation de Bernard Poignant, Phillippe Herzog est venu à Quimper lundi soir, animer une soirée débat sur le thème: "dans une économie mondialisée, quelle place pour l'Europe? pour la France?"

Ce débat fut très interressant. Loin des sempiternels clichés de la mauvaise mondialisation qu'il faut combattre en érigeant des murs de paille, Phillippe Herzog s'est employé à faire le constat d'une mondialisation réelle, de ses avantages, de ses dommages "collatéraux". Cette mondialisation est autant financière, qu'économique ou culturelle. Elle bouleverse nos modes de production, d'organisation, de communication...Cela rend beaucoup plus rapidement obsoletes les modes de régulations ou de gestions utilisés précedemment, sans parler des politiques économiques ou industrielles. Aussi, cela entraine t il une nécessité d'innovation, de révolution culturelle de nos pensées et raisonnements pour faire de cette mondialisation une richesse, un outils de progrès. Elle est un véritable mouvement et non une période à passer.

On peut choisir de la subir sans rien changer et les conséquences à moyen ou long terme pourraient être désastreuses, ou au contraire de se servir de cette énergie pour inventer les nouveaux instruments de progrès, de croissance, et de justice sociale pour la France, pour l'Europe, pour le monde.


Ce fut aussi l'occasion de dresser les faiblesses, les retards accumulés de la France, de l'Europe. Et ceci sans en accuser l'Europe ou la mondialisation des conséquences de mauvaises politiques ou du manque d'anticipation et de courage de tout une classe politique certainement mais aussi de nous tous. Des réformes sont nécessaires: retraites, investissement dans la formation, dans l'éducation, reduction de la dette, allongement du temps de travail, mutualisation à l'échelle européenne de l'éducation, de la défense, avoir l'ambition d'une réelle politique industrielle européenne...

Des constats, des analyses riches et des propositions concrètes ont été exposés. Je ne suis pas convaincu par toutes, mais j'ai été vraiment charmé par ce discours de vérité, parfois à contre courant des modes ou des fidélités partisanes mais qui s'inscrit résolument  dans un raisonnement logique et dans une perspective fidèle à ses valeurs: le "socialisme utopique", terme qu'il préfère à la sociale démocratie.

Un sujet à approfondir certainement, la prochaine présidentielle sera un moment déterminant pour l'avenir de la France, de l'Europe. A nous tous de faire que celle ci prenne le bon chemin. A gauche résolument, Social-démocrate certainement.



Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Actualités
commenter cet article

commentaires