Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 21:55
Entre silence et sifflements

Hier, j'étais avec une cinquantaine de camarades à la réunion de la section socialiste de Quimper. Au même moment se tenait le meeting des 3 candidats socialistes au Zénith.

2 cadres, 2 ambiances bien contrastées.

Tout d'abord, la réunion de section. J'ai eu droit pour la deuxième fois à  un exposé brillantissime de Gilbert Gramoullé sur le phénomène Sarkozy, à travers une étude sur sa filiation par rapport aux 3 droites traditionnelles (légitimiste, orléaniste et bonapartiste si je me souviens bien), ses fragilités idéologiques, sociologiques et stratégiques. Une analyse passionnante sur cet homme qui cache des fragilités incontestables. (à lire dans son intégralité)

Nous avons ensuite parlé brièvement des municipales et enfin clôturé sur le débat interne pour la désignation du candidat socialiste à la présidentielle. Et là, gros silence. Le débat s'est contenté de rappeler quelques valeurs et généralités essentielles certes mais aucune prise de position pour tel ou telle candidat(e), pas de réactions aux jury pop' ou aux débats télévisés. J'ai tenté de lancer le débat à un moment en montrant la vertu du débat, une sorte d'exégèse des frustrations pour que l'on soit au final réellement uni et en ayant clairement fait le choix d'une vision et non simplement d'un vote de concours de beauté, mais tout ceci en vain. D'autre part le premier qui aurait fait l'apologie de son candidat aurait été une cible assez facile pour les autres camps.

Beaucoup ont fait leur choix mais il en reste cependant une bonne partie qui est incertaine ou hésitante. Les rapports de force sont sur le terrain assez différents de la peinture que nous ont fait les médias et instituts de sondage

Enfin, j'ai ressenti une réelle frustration à voir que certains non indécis, si je me fis à mon analyse, rechignent à assumer leur choix publiquement. Par fierté peut être ou du moins je l'espère. Je comprends leur déception à la non candidature de leur favori, qu'il faut un temps pour rebondir mais il y a des moments où le choix est un devoir, ne pas choisir c'est se résigner et tout socialiste a le devoir de lutter contre le renoncement.

A des lieux de Quimper, se tenait le 2ème meeting des candidats face aux militants. On a beaucoup entendu parler de la tension, des sifflets etc... dans les médias. Ils ont enfin eu un peu de sel à mettre dans leur bonne feuille. Ce qui n'est pas clairement exposé, c'est que les sifflements n'étaient pas forcement contre une personne mais peut être contre certaines propositions. Comment est ce possible? Des militants de base socialistes ne partagent pas les visions de la madone? Il y a vraiment des gens qui se prononcent en fonctions d'idéaux et non de posture? Je sais je suis un peu violent là mais bon en écoutant bien, on se rend compte que c'est les jury pop' qui ont été sifflés et ses références à Faudel comme exemple (un ami de Sarkozy pour rappel). elle a aussi été applaudi, certes moins que DSK.

Je pense aussi mais là ce n'est que mon avis personnel que les militants socialistes apprécient le débat, la clarification des idées et ne supportent pas d'être assimilés à des groupies ou à des moutons suivant machinalement les études d'opinions. Les militants veulent être convaincus pour pouvoir être armé pour la bataille contre la droite et pas simplement devenir des fans.

Parlons tout de même du fond. DSK a énoncé sa conception de la présidence: un président "très capable" qui agit réellement du premier au dernier jour pour une France généreuse et internationaliste (aide au développement, lutte contre le SIDA...) avec pour méthode la sociale démocratie à travers notamment son pacte de l'Elysée. Il a réaffirmé comme priorité principale la lutte des inégalités et notamment dans la jeunesse à travers son idée de patrimoine de départ qu'il soumet à amendement sur son site. Sur l'Europe, il a préconisé l'avancer à petit pas par recherche de compromis plutôt que les promesses illusoires d'une France en plus grand. Enfin, il a invité les militants et les français à écouter "la vérité". Ce n'est que par cette voie que la gauche va gagner et durer.


Un petit extrait des "fameux" sifflements:

 
Les sifflets du zenith
envoyé par lezenith2006

Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Sylvain 28/10/2006 16:58

cadeau sur mon blog : les trois interventions au Zénith...
Surprenant, une salle de 6000 personnes est la logistique suffirait à faire la salle... moi, il faut qu'on m'explique...

Karim Ghachem 28/10/2006 17:45

Merci beaucoup!

nowfuture 28/10/2006 12:05

salut bien ton blog gt mi +5 vient donc faire pareil je parle de rock d'actu mais autrement avec des clips des videos et plein d'autre chose vient participer au debats donne ton avis sur http://nowfuture.boosterblog.comBREIZH EN FORCE

Alice 28/10/2006 11:22

Emmanuel, j'imagine que vous condamnez avec la même verve ceux qui ont commencé ces sifflements : les partisants de Ségolène Royal lors de l'intervention de Laurent Fabius. Et ses sifflements ne sont pas étiquettés "partisants de DSK", il semble que les fabusiens n'aient pas très apprécié que leur leader soit sifflé.En réunion de section personne ne se fait siffler, inutile de dramatiser Emmanuel.

emmanuel 28/10/2006 10:30

J'avais entendu parlé des sifflements et des hurlements, je ne les avais pas entendu ... ton blog nous donne à tous l'opportunité de nous rendre compte des faits. Je dois dire que DSK, que j'apprécie beaucoup (je l'imaginais premier ministre de choc de ségolene) m'a beaucoup déçu : qu'un social-démocrate assumé utilise des méthodes staliennes de bourrage de salle par ses supporters pour faire huer et siffler ses concurrents internes ne peut que laisser songeur sur la suite ... si le PS perd en 2007, il faudra revenir sur les faits et cerains devront les assumer.
Dans ton message tu remarquais que des militants ne voulaient rendre public leur choix ... on peut les comprendre.
Amitiés socialistes.
Ségolène présidente !

Karim Ghachem 28/10/2006 16:07

Je veux juste rappeler que la salle étaient composése de militants divers. Je ne crois pas que les sifflements aient été totalement prémédités. On se rend compte que les sifflements se sont fait entendre lors de propositions polémiques de Ségolène pas avant. Contrairement à Fabius qui s'est fait sifflé avant même qu'il parle et cela par des militants arborant un badge Ségolène! Ségolène! (ce qui est rapporté par des militants présent lors du meeting). Et je pense que c'est le lot de tout débat, ce sera pire en 2007. Alors pitié, pas de victimisation d'aucun côté, on n'a pas entendu certains se plaindre quand ils ont utilisé de ces moyens précédemment. C'est toujours mieux il est vrai quand ca arrive aux autres...