Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 14:18

A quelques jours de La Rochelle et malheureusement comme chaque année, certains sujets se transforment pour quelques semaines en grands débats et tour de force au PS.

 

Prenons les primaires par exemple, vous connaissez ma position favorable à ce sujet, j’en parlais déjà il y a un an à l’occasion de l’université de la Rochelle 2008, puis lors de nos débats d’orientation pour le congrès de Reims (contribution, motion et discours de Martine Aubry)et enfin lors de la sortie du rapport Montebourg. Les arguments qui font que je suis favorable à cette mesure, c'est simple: une meilleur ouverture du parti à l'exterieur, une puissante dynamique, un mieux democratique.

 

La question est: pourquoi est-on passé d’un débat quasi serein (voire ignoré hier par beaucoup) à cet empoignade, ces pressions, ces tours de force dont le parti a l’accoutumée et que les médias affectionnent tant ?

 

Quelques éléments de réponse (ce n’est que mon avis) :

 

1-     Certains tacites du parti aiment avoir un joujou, remède miracle à tous les maux et font souvent de la question institutionnelle (que ce soit national ou dans la vie interne du Parti) un étendard, une marque de fabrique qu’ils brandissent comme sésame. Parfois à raison ou tord mais l’important est de se faire entendre, que les caméras se braquent sur eux et elles ne manquent pas de le faire.

 

2-     Le PS traverse une crise sans précédent de leadership, le congrès de Reims n’a pas pu asseoir une Martine Aubry assez forte pour déployer le talent qu’on lui connaît. Du coup, les barons locaux se voient pousser des ailes et ces chefs de clan voient d’un très mauvais œil l’arrivée de cet outil qui peut les priver de leurs petits pouvoirs.

 

3-     D’un autre coté, certains jeunes loups tentent de faire de cet outil, la clé de leur accession au poste suprême. Certains ne se rasent même plus tellement ils y pensent. Mais les mêmes seront les premiers a hurlé à la méprise, au complot si le résultat de ces primaires instituées n’est pas à la hauteur de leur espérance personnelle.

 

4-     Martine a eu tort de ne pas accéder à la demande d’un atelier spécial à La Rochelle sur cette question. Même si je suis d’accord avec le fait que l’aspect programmatique doit supplanter les jeux et calculs tactiques, qu’il faut d’abord tenter de renouer le dialogue avec toute la gauche, cela aurait été un signe fort pour les militants et la population

 

5-     La question des primaires doit être replacée au niveau d’une réflexion plus globale de l’ancrage du parti dans une dynamique populaire, d’un nouveau dialogue entre le PS et la population, entre le PS et l’ensemble des forces de progrès. Les primaires ne sont qu’un élément de ce changement, au même titre que le laboratoire des idées et des actions menées pour un meilleur dialogue avec les syndicats, associations, population… Tout ceci pour un parti plus ouvert, plus démocratique, plus ancré dans la population.

 

 

On retrouve les mêmes maux dans les annonces d’alliances. On met les calculs tactiques avant le programmatique. Pour moi, il n’y a pas de débat à avoir, on rassemble son parti, on rassemble à gauche puis si certains se positionnent clairement sur nos valeurs et nos propositions, il n’y a pas de souci pour qu’ils nous rejoignent. Mais édulcorer nos valeurs pour permettre de grandes alliances n’a jamais fait gagner personne, ni un candidat ni nos idéaux.

 

Enfin, un petit mot sur les sondages qui pourraient titrer à la recherche du leader perdu. Non, je ne vais pas dire que ça ne me fait pas plaisir que DSK soit désigné par les sondeurs comme le meilleur candidat possible, ni que Martine soit, malgré tout ce que l’on entend, en bonne place mais enfin un peu de sérieux…

Les sondages à 2.5 ans de l’échéance, cela ne veut strictement rien dire surtout que l’on ne connaît même pas les volontés de chacun (ok, certains nous le crient un peu trop aux oreilles lol). Cela sert juste à occuper les esprits qui ne veulent surtout pas débattre de  réforme radicale de la fiscalité, de lutte contre les inégalités, d’émancipation, enfin tout les chantiers auxquels nous devons nous atteler et qui demande des arbitrages.

 

De toute façon, à moins d’une bonne surprise, on ne parlera dans les journaux des prochains jours que de ces petits mots pendant l’université de La Rochelle alors que les militants enfin la majorité des militants qui s’y rendront auront à débattre de sujets nettement plus intéressants dans les ateliers. (Voir le programme).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article

commentaires