Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 09:20

La période pré-congrès semble pour l'instant tourner aux drames shakespeariens d'Othello à Roméo et Juliette en passant par Richard III. Pourtant, ce pourrait être le moment d'une émulation sans précédent, du dépassement de tous les mini drames qui ont traversé ce parti depuis 18 ans et d'un débat constructeur. Je fais confiance à la puissance démocratique de ce parti pour que ce moment attendu ait lieu au niveau des militants (car ce sont eux qui finalement décident) loin des psychodrames orchestrés par quelques personnalités à l'égo surdimensionné par presse interposée.

Aussi je voulais vous faire partager ces brêves de congrès de Jean Christophe Cambadélis que j'ai trouvé pertinentes, plein d'espoir mais aussi sans fausse illusion.

Bonne lecture !

Brèves de congrès (1)

Il y a dans le Parti socialiste un triple sentiment, une profonde envie de renouvellement, de renouveau, mais aussi un désir de voir le PS incarné le tout dans la stabilité. Bref l’état d’esprit du Parti socialiste c’est le changement dans le rassemblement. On ne peut répondre à ces trois demandes qu’en étant exigeant sur le fond. Il faut inventer le réformisme des temps nouveaux, dans la continuité de notre dernière déclaration de principe.

Le renouvellement et la stabilité sont liés. Si on reproduit les clivages du passé, alors on n’aura ni le rassemblement ni l’inventivité.

Il faut donc dépasser les trois sources de l’instabilité du PS : le congrès de Rennes, le référendum sur la constitution Européenne et la désignation aux dernières élections présidentielles de Ségolène Royal.

Il s’agit de construire un nouvel alliage, mais ni une nouvelle droite au PS, ni une nouvelle gauche. Bref nous nous travaillons à un nouvel « Epinay », un « Epinay » réellement réformiste.

Brèves de congrès (2)

François Hollande emploie depuis quelques jours avec talent un argument affligeant. Le rassemblement majoritaire avant le débat. C’est curieux quand même de décréter qui doit s’assembler avant d’avoir débattu.

Brèves de congrès (3)

Vincent Peillon a stigmatisé les « malfaisants ». Le 1er secrétaire s’est bien gardé comme d’autres de réagir, tant cette réflexion leur semblait donner de l’eau à leur moulin. L’éthique sans doute ! Les psychanalystes disent que l’on en parle que de soi. Il est vrai que la façon dont Vincent Peillon a évincé Arnaud Montebourg au congrès du Mans n’était pas totalement bienfaisante.

Brèves de congrès (4)

Il est quand même formidable de voir François Hollande stigmatiser une alliance pas encore couchée sur le papier, entre quelques uns et Laurent Fabius, au nom de la cohérence. Alors que le même nous vantait la synthèse au Mans avec la contribution Fabius qui était beaucoup plus à gauche que celle d’aujourd’hui. Mais François Hollande superbe… « Qui lit les contributions ? »

Brèves de congrès (5)

Le rapprochement entre Bertrand Delanoë et François Hollande comme je l’ai évoqué lors de l’Assemblée Générale « Besoin de gauche », me fait dire qu’il faut se hâter. Notre courant retrouvera son équilibre dans l’application de la fusion avec Martine Aubry. Notre résolution de La Rochelle ce n’est certes pas l’accord privilégié avec les Fabiusiens, ce n’est pas de les faire fuir non plus, ni de travailler au renoncement de Martine Aubry, encore moins à une petite motion avec « Ligne Claire » que personne n’envisage sérieusement.

Donc nous sommes condamnés à nous entendre ! Nous sommes à deux doigts de réussir ! Je m’y emploierais !

A moins bien sûr que « préalable », « exclusive » et autres ne soient que des moyens dilatoires pour d’autres fins.

Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Eddy 24/09/2008 14:09

A chacun son chemin de croix, oui, comme tu m'as dit à une certaine période.Pitoyable !!!!

Eddy 24/09/2008 14:07

:O :o remettre en cause les 60% de gens qui ont votés pour que Madame royal soit la candidate à la pésidentielle.Il a bu, ou quoi, le Cambadélis ???Je plussoie !!! Mouhahahahahahaha !!!!!qu'est-ce que çà fout au Ps, ces charlots ???

Dom 05/09/2008 20:23

ben... c'est peut être plus clair que le courrier qu'il a adressé aux militants à travers SD... incompréhensible et ridicule à mon avis... mais c'était au retour de La Rochelle...