Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 09:23

Je vous propose un texte de Jean-Christophe Cambadélis que j'ai trouvé très pertinent et dont je partage quasiment tous les propos. A vous de juger...

Charte pour le renouveau

La France a espéré. Elle s’est mise à douter. Elle est inquiète.

 Un pays sans ressort, démobilisé par une politique du « toujours moins ». Un Président de la République « touche à tout » qui déstabilise tout et ne règle rien. Nicolas Sarkozy, après avoir tout promis, beaucoup annoncé, n’a que de piètres résultats.

Un pouvoir d’achat chaque jour plus rabougrit. Des prix chaque jour plus élevés. Les difficultés à se loger, à travailler dans la stabilité, une précarité qui galope, une école au seuil de la rupture, une croissance faible, une politique écologiste en trompe-l’œil. Les discriminations s’accentuent, les inégalités s’accroissent, les collectivités locales sont étranglées. Quant à l’insécurité, elle a quitté la Une des journaux mais elle est toujours présente dans les rues. Et puis un Président de la République, satisfait, qui provoque inutilement les grévistes avant de s’attaquer férocement au Code du travail.

Lentement la colère des français monte face à un quotidien de plus en plus difficile et un avenir sans visibilité.

La France se tourne vers la gauche. Les Français voudraient trouver une alternative visible, simple et claire.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le PS et la gauche peinent à défricher un nouveau chemin.

Empêtrés dans les querelles d’hier, impuissantés par celles de demain, le PS et la gauche ne trouvent pas le ton juste entre préjuger d’hier et renoncement à demain.

Les couches moyennes se paupérisent, les salariés se précarisent, les exclus le sont chaque jour un peu plus, chacun galère comme il peut. La gauche, elle, semble rater le rendez-vous de l’espoir.

Le PS a besoin d’une nouvelle donne, d’un nouveau souffle, de perspectives nouvelles.

Le congrès du principal parti de la gauche, le PS, peut être une chance mais on sombre pour l’instant dans la fragmentation : 21 contributions générales, ce n’est pas le meilleur signe de bonne santé. Le PS consume son énergie dans un jeu de « Rubiscub » improbable pour des lendemains incertains. Il est urgent de travailler à la recomposition du PS. Il est nécessaire de bâtir une nouvelle majorité pour imposer le renouveau.

Le PS ne peut s’embarrasser de faux débats. Parti de gouvernement, il sait que l’on ne peut distribuer que si l’on produit. Il sait ainsi que la dette est l’ennemie de la redistribution. Il est unanime pour travailler à l’égalité réelle. Il est unanime pour le développement durable. Il a, dans la mondialisation, obligatoirement l’Europe comme cœur de son projet.

Mais la vraie question qui doit requérir son imagination est la nouvelle question sociale. Les vrais défis sont ceux de la nouvelle phase de la mondialisation : la crise financière, la crise énergétique, la crise alimentaire.

La gauche ne peut reconstruire son dessein que si elle mobilise son énergie sur les réponses à ces questions. Le PS n’est pas un parti comme les autres. Son but n’est pas le pouvoir présidentiel pour le pouvoir mais la domestication écologique et sociale de l’économie de marché.

Le but du congrès ne peut être donc la désignation du candidat à l’élection présidentielle, ni la reconduction des mêmes équipes. Il faut changer ! Il faut muter !

A problèmes nouveaux, majorité nouvelle mais aussi modes de travail renouvelés.

Le PS a besoin d’une grande mutation pour bâtir l’alternative et réunir les gauches. Il ne peut en rester à l’immobilisme délétère et à la présidentialisation mortifère.

Pour cela il faut bâtir une nouvelle majorité du PS autour d’idées simples :

 

Face à la présidentialisation :

> Des primaires organisées par le PS.

 

Face à l’immobilisme :

> Des réponses claires aux Français, tranchées par les adhérents en conventions thématiques.

> La préparation du nouveau programme commun de la gauche.

> La perspective du parti de toute la gauche.

 

Face à la reconduction des mêmes équipes :

> Une nouvelle gouvernance du PS rajeunit et solidaire, ramassée.

> Un leadership de travail : travailler les réponses, travailler avec les acteurs sociaux, travailler avec nos partenaires.

> Une nouvelle animation nationale du parti : retour des responsables au militantisme de terrain, meetings, réunions, débats, campagnes nationales.

> Un nouveau parlement du parti, votant sur le rapport d’activités, le rapport financier et l’orientation. Un nouveau parlement qui ait la maîtrise, le contrôle et l’impulsion de la vie collective des socialistes.

A lire dans la presse:
Libé : Cambadélis appelle à «recomposer» le «grand bazar» du PS

Les echos : Cambadélis veut lutter contre la « décomposition » du PS

Le Figaro : Cambadélis veut tourner la page Hollande au PS

20 minutes : Cambadélis: «Que les présidentiables nous laissent bosser»

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Eddy 23/07/2008 21:05

A ce rythme là, le Ps peut rejoindre le PC !!Mwaaaah! ah! ah! ah!Eh !! Les Dskistes avez-vous réellement analysé le pourquoi de la défaite en 2007 ???C'est pas possible !!! Quel bordel !!!!Il nous faut un ou une PRESIDENTIABLE dès le mois de novembre !!! Sinon c'est la mort assuré du PS, qu'est-ce que la majorité des Français en a à faire de ces charlots ???

Alice 18/07/2008 12:55

Je ne comprends pas trop l'intérêt ... Si après toutes ses contributions, chacun y va de sa charte, ça rend la situation encore plus illisible. Et quel est le destin de ces chartes ?  Reccueillir des signatures ? Est-ce fait pour couper l'herbe sous le pied de François Hollande qu s'apprête lui aussi à en publier une ?Mes réserves sont indépendantes du contenu avec lequel je suis d'accord.

Karim Ghachem 19/07/2008 19:31



Je pense que l'intérêt est qu'à travers un texte court et clair permettre au plus grand nombre de se rassembler sans que derrière cela signifie choisir un courant ou une personne en particulier
pour mener le parti.
Après à voir de la suite...
Je comprends tes réserves et n'est pas loin de les partager mais au moins ce texte est sans ambiguité sur le fond et cela j'apprécie