Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PINK ELEPHANT
  • PINK ELEPHANT
  • : Blog d'un militant socialiste de 34 ans, conseiller municipal à Quimper . Ses coups de coeur, ses coups de gueule etc... Sa conviction au reformisme radical, Son regard sur la politique locale et nationale
  • Contact

Référencement

Référencement
Subscribe with Bloglines


 


Boosterblog.com : Echange de clics !

 

Traduire / Translate this page

 

 

 

 


 

Annuaire et ref:

Référencé par Blogtrafic


Annuaire sites politique français - Cliquez ici

 

Locations of visitors to this page

 

 

meilleur site

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 
Référencé par Blogtrafic
 
annuaire francophone
 
 
Annuaire politique
 

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Archives

10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 22:22
Dans un contexte de baisse de pouvoir d'achat, de creusement des inégalités, le gouvernement Fillon aligne les mesures de casse des services publiques sous couvert de réformes "nécessaires". Tous les piliers de la société sont attaqués: Education, Justice, Santé... Quand on parle de victoire de la culture de droite lors des dernières élections présidentielles, je pense que c'est plutôt la défaite de la gauche de ne pas avoir su montrer qu'au sujet de ces domaines régaliens on ne doit pas parler de dépenses mais d'investissements. Car les économies que croient faire ce gouvernement aujourd'hui seront à coup sûr les déficits de demain. Le combat continue mais aujourd'hui la casse et le démentelement sont déja en action.

Aujourd'hui, deux illustrations. Ce matin, j'ai été bloqué pendant plus d'une heure dans un barrage filtrant organisé pour la défense de services de santé qui vont être fermés dans le département. Même si je condamne fermement les débordements qui ont eu lieu la semaine dernière à Quimper, j'ai une profonde 'empathie pour ces gens qui manifestent face à la désertification de service public sur leur territoire et qui subissent des décisions mal négociées, mal arbitrées et sans réflexion sur la cohésion sociale que crée un service public sur un territoire. 

Cet après midi, j'assistais à mon premier conseil d'école. J'ai pu sentir la profonde confusion que créent des réformes prises à la va vite sans réelle vision des conséquences qu'elles entrainent. Je ne suis pas sûr que la réforme Darcos ait les résultats escomptés (en tout cas les objectifs présentés). Les 2h de cours par semaine de soutien aux enfants en difficulté ne sont en aucun cas des heures supplémentaires. Dans les faits, sur la durée annuelle d'enseignement on retire deux heures par semaine à l'ensemble des écoliers pour les affecter aux soutiens scolaires. D'autre part, en adoptant la semaine de 4 jours avec des vacances scolaires calquées sur le calendrier officiel, on augmente l'amplitude journalière des élèves et notamment de ceux qui bénificieront du soutien.  Je doute de l'efficacité du systeme. Moins d'heures pour la majorité, une surchage journalière pour les autres. On peut néanmoins compter sur le professionalisme et le devouement du corp éducatif pour limiter les dégats. Enfin la réduction des postes et des classes ne crée, dans tous les cas, pas les conditions idéales d'une réussite scolaire.
L'organisation du soutient scolaire aux enfants en difficultés aurait pourtant pu être une réforme d'envergure et à haut potentiel.

A suivre, mais de mauvaises langues pourraient dire qu'en fait le but réel de l'ensemble de ces réformes n'est qu'un ambitieux projet de démantelement de tous nos services publiques. Au profit de qui, au nom de quelle idéologie, je me le demande...

Partager cet article

Repost 0
Published by Karim Ghachem - dans Politique
commenter cet article

commentaires

lewalis 13/06/2008 09:10

Je vais répondre à Karim, - En effet, le gouvernement se montre parfois brutal sans la manière qu'il annonce ses réformes. Mais je pense que celà vient du fait qu'en France, nous sommes obligés de faire peur aux gens en annonçant de grandes réformes effrayantes, pour finalement aboutir à une petite réforme qui ne changera pas notre quotidien.C'est à dire que le gouvernement est obligé de demander plus de réformes pour en avoir moins, car la France est un sacré pays conservateur...- Pour le corps enseignant, en disant qu'ils ne sont pas courageux, je pensais d'avantage au fait que la majorité ne sont pas prêts à faire des heures supplémentaires pour aider les élèves. Pour les élèves comme pour eux, l'heure c'est l'heure...C'est vrai qu'en France nous aurions besoin de cours de soutien scolaire, mais très peu de professeurs veulent de dévouer pour cette cause.En revanche oui, ils ont du courage de revenir enseigner après s'être fait insulter, ou même s'être fait blesser... Leur condition de travail ne sont pas toujours facile, je l'admets.

marc d Here 11/06/2008 17:23

Le commentaire de lewalis me paraît assez juste, il mérite en tous cas réflexion.

lewalis 11/06/2008 09:36

Bonjour ami Breton, Je suis de Lorient mais je vais rejoindre Quimper à la rentrée prochaine pour les études ;) Ceci était pour la petite anecdote.Sache pour commencer que je suis partisan de la majorité malgré que je n'ai jamais encore pu voter à mon grand désespoir, je n'aurai en effet 18 ans que l'été prochain.Ceci dit, je peux comprendre la grogne de tous ces services publics, mais la France ne peut pu se contenter de l'immobilisme qui a été sien durant toutes ces années! Nous devons réformes, nous n'avons plus le choix! Nos dépenses s'enlisent chaque jour un peu plus, pour une productivité moindre. La France souffre de ce terrible maux qui est la bureaucratie, alors que notre président propose de mettre le niveau du nombre de fonctionnaires à celui des années Miterrandiennes. De plus, il ne s'agit pas de licensiements que nous pourrions qualifier de durs car étant des départs à la retraite non-remplacé. Je vais reprendre une célèbre expression " Il faut dégraisser le mamouth!! ".Pour ce qui concerne l'éducation, étant au coeur encore du système éducatif et passant mon bac ddans une semaine, je vais donenr mon point de vue. Notre système éducatif est mauvais et cela est une surprise pour personne, mais aucun ministre jusqu'à maintenant n'avait eu le courage de proposer des réformes audacieuses. A mon humble avis, il faut regrouper les collèges, lycées sur la base du même système que les communautés d'agglomération. Une seule direction permettrait d'ajuster au mieux les besoins de personnels dans les établissements, car il faut bien l'avouer un professeur de philo par éxemple ne fait que très peu d'heures de cours dans sa semaine, celui-ci pourrait donc compenser ses heures vacantes en enseignant dans un autre établissement ou il est vrai en faisant des cours de soutien. Le problème et je suis désolé de le dire, au risque de blesser le corps enseignant, mais notre personnel éducatif n'est pas très courageux! La plupart des professeurs refuseront de faire des heures supplémentaires pour améliorer le niveau de leurs élèves, ceux-ci n'ayant d'autres choix que de recourrir aux cours particuliers fort honéreux. On parle également énormément des vacances scolaires d'été qui vont être racourcies progressivement, il est temps. Je prends encore une fois mon éxemple sans la réforme Darcos qui à repoussé le bac d'une semaine, j'aurais eu 3 mois de vacances cet été, ce qui est beaucoup trop, alors que tous les ans se posent le véritable problème de tous les professeurs " Comment vais-je pouvoir finir mon problème?!! " .Il faut donner cours uniquement le matin aux élèves, réduire les vacances d'été, faire des communautés d'établissements ayant une unique direction, moderniser les établissements et ainsi rendre les cours plus attractifs. Bien d'autres mesures sont à prendre pour améliorer notre système d'éducatif, mais il est vrai que ca sera au prix de suppression d'effectifs ou plutôt de non-remplacements!Je m'arrête la sinon je vais être en retard à mon rendez-vous!Kenavo!N'hésites pas à venir voir mon blog dédié à l'actualité!

Karim Ghachem 11/06/2008 17:50



Lewalis et Marc, je ne suis en aucun contre une réforme et je ne considere pas qu'on ne peut pas parler de reflexion sur l'efficacité ou des performance des services publics. Des réformes sont
nécessaires, il n'y a pas de doute mais je penses que ce gouvernelment s'y prend tres mal si son intention est de rendre les services publics performants. Par contre si c'est la fin de notre
système de cohésion sociale qu'il souhaite, on ne pourrait faire mieux.

Sur le corps professoral, il y a des brebis galeuses partout mais je suis sûr que la majorité fait son maximum pour la réussite de leurs élèves. Et c'est vraiment réducteur et faux d'insinuer
qu'ils ne sont pas courageux aux vues des conditions dans lequels ils évoluent depuis quelques années. Du courage, ils en ont.

Enfin sur la réduction des vacances scolaires d'été, je te dirais qu'à priori je suis tout à fait d'accord avec toi, la majorité des élèves ne sont plus indispensables aux moissons.